Article thumbnail

Built and social environments and adiposity-related outcomes among youth in the quality cohort

By Madeleine Bird

Abstract

Contexte : Jusqu'à présent, les résultats de la recherche de contextes environnementaux et les comportements antécédents de l’obésité pédiatrique n'ont pas été cohérents. But : L’objectif global de cette thèse est d'étudier l'association entre les caractéristiques des parcs, des écoles et des quartiers résidentiels avec des indicateurs liés à l'adiposité : 1) De regroupés les parcs par leurs caractéristiques saillantes et déterminer si certains " types " de parcs sont associés à l'activité physique (AP) et à l'adiposité ; 2) Décrire les écoles en fonction de leurs caractéristiques d’environnement bâties (EB) et sociales prédominantes pour l'AP et d’explorer leurs associations avec l'AP; 3) Déterminer si les caractéristiques théoriquement marchable de l'EB résidentiel sont associées aux comportements de mouvement de 24 heures (sommeil, sédentarité, AP légère (APL), AP modérée à vigoureuse (APMV)) dans les analyses transversales et prospectives. Méthodes : Les données proviennent de la cohorte QUALITY, une étude québécoise portant sur 630 enfants, âgés de 8 à 10 ans lors du recrutement, et ayant une histoire d’obésité parentale. Les environnements des parcs, des résidences et des écoles de 512 participants habitant la Région métropolitaine de Montréal ont été caractérisés. Les données comprenaient des données administratives, de recensement et des observations directes y compris des questionnaires complétés par un membre du personnel de l’école. L'AP des jeunes a été auto rapporté et mesuré par accéléromètres au temps 0 et au suivi 2 ans plus tard. La sédentarité a été mesuré aux deux temps à l'aide d'accéléromètres et le sommeil a été calculé basé sur le temps pendant lequel l'accéléromètre n'était pas porté. L’adiposité a été mesuré avec un DXA au temps 0. L'indice de masse corporelle a été calculé aux deux temps. Les données ont été analysées avec l’analyse en composantes principales, l'analyse en grappes, la régression linéaire et logistique, les équations d'estimation généralisées et l'analyse des données compositionnelles. Résultats : Certaines caractéristiques particulières des parcs, des écoles et des aspects « marchables » des quartiers ont été associées aux résultats liés à l'adiposité chez les participants. Les types de parcs qui offraient des possibilités de jeux non structurés et une variété d'AP étaient associés à l'AP autodéclarée, et les parcs esthétiquement agréables étaient également associés à l’adiposité réduite. Les écoles qui offraient des possibilités de jeux non structurés et qui encourageaient l'AP étaient associées à l'AP. Les caractéristiques « marchables » des quartiers étaient associées à une augmentation de l'APMV et à une diminution du sommeil, de la sédentarité et de l'APL sur une période de 24 heures chez les filles. Conclusion : Cette thèse contribue à la littérature en examinant trois influences contextuelles importantes sur les résultats liés à l'adiposité chez les enfants. Ces environnements ont été caractérisés de façon objective, en opérationnalisant leurs principales caractéristiques et en utilisant des approches statistiques novatrices. Les résultats appuient le concept que la prévention de l'obésité et les efforts visants à accroître l'AP devraient inclure la prise en compte des EB et sociaux et devraient cibler les multiples facteurs qui favorisent des comportements sains chez les enfants.Background: Paediatric obesity is a global public health concern. In order to identify potential population-based intervention and prevention strategies, environmental contexts are being investigated in relation to childhood obesity and antecedent behaviours, including physical activity (PA). However, to date, findings in the area have been inconsistent. Purpose: The overarching goal of this thesis is to investigate the association between features of parks, school and neighbourhood environments in relation to adiposity-related outcomes. Specifically: 1) To group and characterize parks by their salient features and to determine if certain park “types” are associated with PA and adiposity outcomes; 2) To characterise schools by their predominant built and social environmental features for PA and to explore associations between school features and PA in cross-sectional and prospective analyses; 3) To determine if theoretically walkable features of the neighbourhood built environment are associated with 24-hour movement behaviours (sleep, sedentary behaviour, light physical activity (LPA), moderate-to-vigorous physical activity (MVPA)) in cross-sectional and prospective analyses. Methods: Data were drawn from the QUALITY Cohort, a Quebec-based study of 630 children age 8-10 years at baseline with a parental history of obesity. Baseline park, residential and school environments of 512 participants living in the Montreal Metropolitan Area were characterised. Data included geographically linked census and administrative data and in-person observations. Questionnaires were completed by school principals or physical education teachers. PA was measured at baseline and follow up using self-reported questionnaires and by accelerometer. Sedentary time was measured at baseline and follow up using accelerometers while sleep time was calculated as the time the accelerometer was not worn. Body fat was measured using a DXA at baseline. Overweight and obesity was identified using body mass index computed from measured weight and height at baseline and follow up. Analyses included principal component analysis, cluster analysis, linear and logistic regression, generalized estimating equations and compositional data analysis. Results: Findings point to specific features of parks, schools and theoretically walkable neighbourhood features that are associated with adiposity-related outcomes in the youth participants. Notably, certain types of parks that provide opportunities for unstructured play and a variety of physical activities are associated with self-reported PA while aesthetically pleasing parks are also associated with body fat. Schools that provide opportunities for unstructured play and that promote PA are associated with accelerometer measured PA, and the associations are different between boys and girls. Lastly, theoretically walkable neighbourhood features are associated with an increase in MVPA and a slight decrease in sleep, sedentary time and LPA over a 24-hour period among girls only. Conclusion: This thesis contributes to the literature by considering three important contextual influences on children’s adiposity-related outcomes: parks, school and the residential environment. This is done by objectively characterizing these environments, by operationalising key characteristics of them, and by using innovative statistical approaches. Findings support the notion that obesity prevention and efforts to increase PA should include the consideration and modification of built and social environments and should target the multiple population-level factors that support healthy behaviours among children

Topics: Parcs, Cohorte QUALITY, Écoles, Quartier, Environnement bâti, Activité physique, Adiposité, Comportements liés au mode de vie, Obesité, Jeunes, QUALITY Study, Parks, Schools, Neighbourhood, Built environment, Physical activity, Body fat, Lifestyle behaviours, Obesity, Youth, Health Sciences - Epidemiology / Sciences de la santé - Épidémiologie (UMI : 0766)
Year: 2019
OAI identifier: oai:papyrus.bib.umontreal.ca:1866/23976
Download PDF:
Sorry, we are unable to provide the full text but you may find it at the following location(s):
  • http://hdl.handle.net/1866/239... (external link)
  • Suggested articles


    To submit an update or takedown request for this paper, please submit an Update/Correction/Removal Request.