Skip to main content
Article thumbnail
Location of Repository

Perception olfactive et régulation émotionnelle : Approches psychophysique, psychophysiologique et par imagerie cérébrale

By Pierre-Edouard Billot

Abstract

The research presentee in this thesis aimed to study neural mechanisms of olfaction, and the way they are integrated in emotion regulation processes. Distraction and reappraisal strategies were studied using fMRI in two separate experiments in which subjects had to decrease the intensity of emotions induced by odors. In a third experiment, psychophysical and psychophysiological data were collected to assess the ability of pleasant odors to down-regulate negative feelings induced by unpleasant pictures. The results show that the regulation of odor-triggered emotions recruits brain areas that are usually described in studies based on Visual stimulations (prefrontal cortex, inferior parietal lobule, middle temporal gyrus) but also others more specic to this sensory modality (insular cortex, fusiform gyrus, lingual gyrus). Moreover, the prefrontal cortex seems to modulate the activity within olfactory areas, such as the piriform and the orbitofrontal cortex when subjects use distraction. The data from the third experiment also reveal that a pleasant odor is able to decrease negative aects that have been previously induced by unpleasant pictures, both at subjective and psychophysiological level.Therefore, it appears that odor-triggered emotions can be down-regulated by both distraction and reappraisal strategies. This processinvolves brain regions usually recruited by the regulation of visual-triggered emotions, but also other areas more specic to theregulation of emotions elicited by odors. Moreover, odors themselves can regulate negative feelings.Ces travaux ont pour but d'étudier des mécanismes centraux de l'olfaction, et la manière dont ils sont intégrés dans les processus de régulationémotionnelle. Les stratégies de distraction et de réévaluation ont fait l'objet de deux expériences distinctes en IRMf, dans lesquelles les sujets devaientdiminuer l'intensité d'émotions suscitées par des odeurs. Dans une troisième expérience, des données psychophysiques et psychophysiologiques ont étécollectées pour évaluer la capacité d'une odeur agréable à réguler un sentiment négatif préalablement induit par uneimage désagréable.Les résultats montrent que la régulation d'émotions induites par des odeurs mobilise des aires cérébrales décrites dans les études utilisant du matérielvisuel (cortex préfrontal, lobule pariétal inférieur, gyrus temporal moyen) mais aussi d'autres plus spécifiques à cette modalité sensorielle (insula, gyrusfusiforme, gyrus lingual). De plus, le cortex préfrontal semble moduler certaines aires du cortex olfactif comme le cortex piriforme et le cortexorbitofrontal lorsque les sujets utilisent une stratégie de distraction. Les données issues de la troisième expérience révèlent également qu'une odeuragréable permet de diminuer l'impact d'un affect négatif préalablement induit, tant au niveau subjectif que psychophysiologique.Par conséquent, il semble exister chez l'Homme une réelle capacité à la régulation des émotions induites par des odeurs. Ce processus met enjeu desrégions habituellement décrites pour la régulation d'émotions induites par des stimuli visuels, mais également d'autres aires plus spécifques.De plus, les odeurs elles-mêmes sont capables de réguler une émotion négative

Topics: Psychophysiology, FMRI, Emotional regulation, Psychophysiologie, IRMf, Régulation émotionnelle, Olfaction, [ SDV.MHEP.OS ] Life Sciences [q-bio]/Human health and pathology/Sensory Organs, [ SDV.NEU.PC ] Life Sciences [q-bio]/Neurons and Cognition [q-bio.NC]/Psychology and behavior
Publisher: HAL CCSD
Year: 2014
OAI identifier: oai:HAL:tel-01235011v1
Provided by: Thèses en Ligne

Suggested articles


To submit an update or takedown request for this paper, please submit an Update/Correction/Removal Request.