Article thumbnail

 Endocrown versus tenon en fibre de verre et couronne: quelle réhabilitation est la plus fiable?

By Sibel Cetik

Abstract

Les glandes sous-maxillaires sécrètent au repos la majorité de la salive totale. Parmi ses principales substances la constituant, la salive contient également du glucose. Le but de ce travail de recherche est de tenter de comprendre le mécanisme de transport du glucose dans la salive. Des études immunohistochimiques ont été menées sur tissus sous-maxillaires humains. GLUT1, GLUT4 et SGLT1 ont été détectés au niveau des cellules ductales des glandes sous-maxillaires alors que les cellules acinaires semblent équipées principalement de GLUT1 et SGLT1. GLUT2, dans les cellules ductales humaines, semble présent de manière peu importante.Sur glandes sous-maxillaires de rats, les études d’immunohistochimie, de Western blot et de qRT-PCR ont révélé la présence de GLUT1, de GLUT4 et de SGLT1 au niveau des cellules ductales. Les cellules acinaires, quant à elles, révèlent la présence de GLUT1 et de SGLT1. Les études concernant la capture de glucose et le métabolisme de glucose sur glandes sous-maxillaires de rats ont indiqué que le glucose était transporté par les cellules ductales et les cellules acinaires. Cependant, les cellules ductales transportent plus rapidement le glucose et le métabolisent 2 à 3 fois plus que les cellules acinaires. Les cellules ductales, en présence d’agents inhibiteurs tels que la cytochalasine B ou la phloridzine, capturent moins de glucose par le biais de GLUT1 et SGLT1, respectivement. Dans les cellules acinaires, seule la cytochalasine B inhibe le transport du glucose. SGLT1 semble très peu fonctionnel au niveau des cellules acinaires. L’une des originalités de ce travail repose également sur la mise en évidence de la présence du transporteur GLUT4, insulino-dépendant, dans les cellules ductales de glandes sous-maxillaires. Sur anneaux ductaux, l’insuline a démontré sa capacité à stimuler la capture de glucose. Eu égard à leur localisation préférentiellement basolatérale, la présence de 3 transporteurs (GLUT1, GLUT4 et SGLT1) dans les cellules ductales et de 2 transporteurs (SGLT1 et GLUT1) dans les cellules acinaires devrait permettre à ces cellules de subvenir à leurs besoins métaboliques. Ceci est particulièrement important au niveau des cellules ductales où un remaniement majeur des flux ioniques nécessite un soutien métabolique conséquent, surtout en période prandiale.Doctorat en Sciences dentairesinfo:eu-repo/semantics/nonPublishe

Topics: Sciences humaines, glande sous-maxillaire, cellule ductale, cellule acinaire, glande sous-maxillaire, cellule ductale, cellule racinaire, transporteur du glucose, GLUT1, GLUT4, SGLT1
Publisher: Université libre de Bruxelles, Faculté de Médecine – Sciences dentaires, Bruxelles
Year: 2017
OAI identifier: oai:dipot.ulb.ac.be:2013/248332
Provided by: DI-fusion
Download PDF:
Sorry, we are unable to provide the full text but you may find it at the following location(s):
  • http://hdl.handle.net/2013/ULB... (external link)
  • https://dipot.ulb.ac.be/dspace... (external link)
  • https://dipot.ulb.ac.be/dspace... (external link)
  • https://dipot.ulb.ac.be/dspace... (external link)

  • To submit an update or takedown request for this paper, please submit an Update/Correction/Removal Request.

    Suggested articles