Article thumbnail

La mobilité de la main-d'œuvre en Europe : le rôle des caractéristiques individuelles et de l'hétérogénéité entre pays

By Christine Erhel and Mathilde Guergoat-Larivière

Abstract

Cet article propose une analyse des déterminants des transitions sur le marché du travail en Europe. Sur la base des données du panel européen EU-SILC pour 2005-2006, il étudie d'une part les transitions entre emploi, chômage et inactivité et, d'autre part, les transitions au sein de l'emploi, et montre comment certains facteurs tels que le niveau d'éducation, le sexe, l'âge mais également la santé ou la situation matrimoniale jouent sur la qualité de ces transitions. Certains groupes sociaux apparaissent défavorisés en termes de mobilité sur le marché du travail, en particulier les peu qualifiés, les seniors, les personnes en mauvaise santé, mais également, dans une moindre mesure, les femmes et les jeunes. Dans une perspective comparative, l'analyse valide l'hypothèse d'hétérogénéité des transitions au sein de l'Union européenne, certains pays augmentant par exemple la probabilité de connaître des mobilités favorables (notamment les pays nordiques). Ces résultats soulignent l'importance de promouvoir les politiques susceptibles d'améliorer la qualité des transitions, notamment les politiques d'éducation et les politiques d'emploi visant les groupes les plus pénalisés sur le marché du travail.

OAI identifier:

To submit an update or takedown request for this paper, please submit an Update/Correction/Removal Request.

Suggested articles