Article thumbnail

Localisation, globalisation, et action publique.

By Jean-Luc Gaffard

Abstract

Dans un monde globalisé, les entreprises sont incitées à modifier la localisation de leurs activités pour tirer parti des avantages différenciés des nombreux territoires éligibles. Les collectivités publiques aux différents échelons territoriaux sont engagées, de leur côté, dans des actions susceptibles d’accroître leur attractivité. Pourtant, il serait dangereux de percevoir les territoires comme simplement concurrents entre eux sur un marché des localisations d’entreprises sur la base d’avantages génériques. Le développement des territoires est fortement dépendant de la cohérence des tissus locaux faits de relations de coopération et de concurrence, mais aussi de la cohérence des territoires entre eux, qui sont, certes en concurrence, mais une concurrence aux dimensions multiples qui peut être bénéfique à chacun. La question posée n’est pas tant alors celle de dénombrer les avantages de la proximité que montrer en quoi et comment la performance des territoires dépend à la fois de l’agglomération d’activités et de la globalisation des échanges dans un contexte de restructuration permanente. L’objectif de l’action publique est moins d’agir sur des avantages directs de coûts pour les entreprises que de contribuer à un fonctionnement cohérent des marchés et au développement des coopérations entre acteurs de l’innovation dans un environnement ouvert.

OAI identifier:

To submit an update or takedown request for this paper, please submit an Update/Correction/Removal Request.

Suggested articles