Location of Repository

L’intégration des opérations hors bilan des banques : un nouveau cadre d’analyse

By Bernard Élie

Abstract

The financial markets have seen important changes during the 1980's. New financial instruments have appeared, of which the large majority are not accounted for on the balance-sheet: they are "off-balance-sheet". We propose to present here the activities of Canadian chartered banks in this new context, something which, up to very recently, was forbidden by the lack of uniform, reliable data. The introduction of new accounting directives issued by the O.S.F.I. (Office of the superintendant of financial institutions) has now made possible this undertaking. These norms, which, directed towards banks, were meant to assure the existence of sufficient funds to support off-balance-sheet operations. The first part of this paper presents these norms. Thereafter, if we admit to a certain continuity between the development of foreign currency activities and off-balance-sheet operations, can we therefore measure the degree of banking "globalization" by linking the balance-sheet and off-balance-sheet operations? The evolution of bank activities challenges both our tools of analysis and our usual perceptions. Les marchés financiers ont connu dans les années 1980 des changements importants. De nouveaux instruments financiers sont apparus, toutefois la grande majorité d’entre eux ne sont pas comptabilisés au bilan. Ils sont hors bilan. Nous nous proposons donc de présenter les activités des banques à charte canadiennes dans ce nouveau contexte ce que, jusqu’à tout récemment, l’absence de données homogènes et fiables nous l’interdisait. L’introduction de nouvelles directives comptables édictées par le B.S.I.F. (Bureau du surintendant des institutions financières) nous le permet maintenant. Ces normes, à l’intention des banques, avaient pour but d’assurer un niveau de fonds propres suffisant pour faire face aux opérations hors bilan. La première partie du texte présente ces normes. Si nous admettons une certaine continuité entre le développement des activités en monnaies étrangères et les opérations hors bilan, l’évaluation d’un degré de « globalisation » des banques peut-elle se faire par une fusion des opérations au bilan et hors bilan? L’évolution des activités des banques à charte remet en cause aussi les instruments d’analyse et les perceptions habituelles.

OAI identifier:

Suggested articles

Preview


To submit an update or takedown request for this paper, please submit an Update/Correction/Removal Request.