Article thumbnail

La Vie des deux Offa, l' Enfance de saint Edmond et la logique des «antécédents»

By Monika Otter, Odile Redon, Lada Hordynsky-Caillat and Danièle Sansy

Abstract

The Two Offas, St. Edmund's Childhood, and logic of the Prequel - This essay examines two Latin texts on the borderline between historiography and romance : Matthew Paris' s Vitae duorum Offarum and Gaufridus de Fontibus' De Infantia sancti Eadmundi. Both are conceived as « prequels » to existing monastic histories, extending the foundation history of their respective houses (St. Albans and Bury St. Edmunds) farther into the past. While both wish to be taken seriously as historical texts, they resemble the enfances of vernacular chanson de geste and romance and make extensive use of their formal properties and narrative motifs. This hybridity, far from undermining them, works to their advantage. In particular, it is the peculiar narrative logic of the prequel that makes these texts work. Based on an alreadly existing narrative and glossing it after the fact, a prequel pretends to come chronologically before that prior narrative and to prepare and motivate it. This ambiguity deemphasizes historical reference and shifts the narrative's truth claim onto a purely textual level, which is obviously helpful for the kind of imaginative, propagandistic history these monastic chroniclers are engaged in.Cet essai examine deux textes à la frontière de l'historiographie et du roman : les Vitae duorum Offarum de Matthieu Paris et le De Infantia sancti Eadmundi de Gaufridus de Fontibus. L'un et l'autre sont conçus comme des « antécédents » aux histoires monastiques existantes, étendant le récit de fondation de leurs maisons respectives (Saint Albans et Bury St. Edmunds) encore plus loin dans le passé. Alors même qu'ils espèrent être pris sérieusement comme des textes historiques, ils ressemblent aux enfances des chansons de geste et des romans, utilisant largement leurs propriétés formelles et leurs motifs narratifs. Une telle hybridité, loin de les miner, travaille à leur avantage. En particulier, c'est la logique spécifique de l'antécédent qui permet à ces textes de fonctionner. Reposant sur des récits déjà existants et les glosant après coup, l'antécédent prétend venir chronologiquement avant le récit antérieur, l'annoncer et le motiver. Cette ambiguïté enlève l'accent accordé à la référence historique et déplace la revendication de vérité du récit sur un plan purement textuel, ce qui, à l'évidence, est utile pour ce genre d'histoire imaginaire et de propagande à laquelle les chroniqueurs monastiques s'emploient.Otter Monika, Redon Odile, Hordynsky-Caillat Lada, Sansy Danièle. La Vie des deux Offa, l' Enfance de saint Edmond et la logique des «antécédents». In: Médiévales, n°38, 2000. L'invention de l'histoire, sous la direction de Christopher Lucken et Mireille Séguy. pp. 17-34

Publisher: 'PERSEE Program'
Year: 2000
DOI identifier: 10.3406/medi.2000.1477
OAI identifier: oai:persee:article/medi_0751-2708_2000_num_19_38_1477
Download PDF:
Sorry, we are unable to provide the full text but you may find it at the following location(s):
  • https://www.persee.fr/doc/medi... (external link)
  • Suggested articles


    To submit an update or takedown request for this paper, please submit an Update/Correction/Removal Request.