Article thumbnail

Danse du labyrinthe et quêtes de nouveaux sens : Errand into the Maze de Martha Graham

By Hélène Marquié

Abstract

International audienceSi l'on en croit Marcel Detienne, la figure du labyrinthe est liée dès ses origines à la danse. Et les mythes qui entourent le Minotaure ont inspiré bien des auteurs de ballets, ballets de cour, ballets d'action, jusqu'à Leonid Massine ou Maurice Béjart, mais aussi des chorégraphes modernes et contemporains. C'est sans doute Martha Graham qui, la première, en a proposé les interprétations les plus novatrices, à la fois dans le traitement corporel et chorégraphique et dans la lecture du sens. Là où les différentes lectures célèbrent très généralement la virilité, les figures masculines, le sacrifice et la défaite des femmes, elle construit le récit autour des figures féminines, Ariane bien sûr (Errand into the Maze 1947), mais aussi Phèdre, non pas comme représentantes du sexe féminin, mais comme référentes universelles des passions humaines

Topics: Graham (Martha), Errand into the Maze, modern dance, minotaure, Ariane, [SHS.MUSIQ]Humanities and Social Sciences/Musicology and performing arts, [SHS.GENRE]Humanities and Social Sciences/Gender studies
Publisher: Presses Universitaires Blaise Pascal
Year: 2013
OAI identifier: oai:HAL:hal-01120504v1
Download PDF:
Sorry, we are unable to provide the full text but you may find it at the following location(s):
  • https://hal.archives-ouvertes.... (external link)
  • https://hal.archives-ouvertes.... (external link)
  • https://hal.archives-ouvertes.... (external link)
  • https://hal.archives-ouvertes.... (external link)
  • https://hal.archives-ouvertes.... (external link)
  • Suggested articles


    To submit an update or takedown request for this paper, please submit an Update/Correction/Removal Request.