Location of Repository

ROLE DES MEGAPOLES DANS LE RECHAUFFEMENT GLOBAL : PROGRAMME MEGAPOLI

By Guillaume Siour

Abstract

14 p.International audienceAu cours du siècle dernier, la population mondiale a connu une forte explosion démographique, passant de 1,65 milliards à 6,67 milliards d'individus (UN 1999). Cette croissance s'est accompagnée d'un changement de répartition de la population : d'après les estimations les plus récentes, en 2007, la population urbaine serait devenue égale à la population rurale, alors qu'elle n'en représentait que 30% en 1950 (UN 2008). A l'heure actuelle, il existe 50 villes dans le monde dont la population excède 7 voire 10 millions d'habitants. Ces larges zones urbaines sont appelées mégapoles ou " mégacités ". Ces mégacités ne diffèrent pas seulement des zones urbaines plus petites en terme de densité de population. La population de nombreuses mégacités a augmenté trop rapidement pour que les infrastructures existantes puissent la supporter (réseaux routiers, transports en communs...), la prise en charge des problèmes environnementaux (qualité de l'air, gestion des déchets et des ressources...) y reste donc un vrai défi (Gurjar et Lelieveld, 2005). Les mégacités concentrent une partie importante des émissions de polluants primaires de leur pays. Ainsi, Londres, Paris et Mexico City émettent respectivement 19,9%, 27,9% et 26,7% des composés anthropiques de leurs pays (OCDE, 2006). Les panaches qui en sont issus contiennent donc de grandes quantités de précurseurs d'ozone et d'aérosols mais aussi de gaz à effet de serre (CO, CH4, COV), à même de jouer un rôle significatif à l'échelle globale (Molina et Molina, 2004). Des études récentes de modélisation (Lawrence et al., 2007 ; Sudo et Akimoto, 2007) montrent que le transport de panaches urbains peut affecter la composition de l'atmosphère sur de grandes distances allant de la centaine de kilomètres pour les moyennes et hautes latitudes, jusqu'à l'échelle globale pour les basses latitudes via la haute troposphère et donc influencer à la fois la qualité de l'air et le climat. De plus l'évolution des mégacités est intimement liée au problème du changement climatique global, dans la mesure où le climat influe à la fois sur les mécanismes clés contrôlant la qualité de l'air (augmentation des concentration d'ozone de 1-10 ppb l'été et particulièrement dans les zones urbaines, Jacob et al. 2008) ainsi que sur l'urbanisation des différentes zones du globe. Mais le climat est également impacté par celles-ci en retour au travers de leurs apports de polluants dans l'atmosphère sur l'ensemble du globe (Gurjar et Lelieveld, 2005). La question de l'impact de ces mégapoles sur le climat et son évolution au cours des prochaines décennies est actuellement au cœur des préoccupations scientifiques présentées ici au travers du projet MEGAPOLI qui vise - entre autres objectifs - à quantifier les émissions de ces mégacités pour comprendre leur impact aux différentes échelles concernées

Topics: villes, impact, pollution, climat, développement, [ SDE.ES ] Environmental Sciences/Environmental and Society
Publisher: HAL CCSD
Year: 2009
OAI identifier: oai:HAL:hal-00595146v1
Provided by: Hal-Diderot

Suggested articles

Preview


To submit an update or takedown request for this paper, please submit an Update/Correction/Removal Request.