Skip to main content
Article thumbnail
Location of Repository

L’intégration sud-américaine : des enjeux continentaux aux réalités locales. Un exemple à la tri-frontière Bolivie-Pérou-Brésil

By Laetitia Perrier Bruslé

Abstract

International audienceA propos de l’intégration, deux approches coexistent dans les études sud-américaines. La première, issue des relations internationales, étudie les processus de régionalisation conduits par les États à l’échelle continentale. La seconde, développée par la géopolitique, se concentre sur l’intégration territoriale et la conquête des espaces périphériques à l’échelle nationale. Ces deux approches montrent des phénomènes antagonistes : ouverture des frontières sous l’effet de l’intégration continentale, renforcement des frontières et fragmentation de l’espace continental sous l’effet des politiques d’intégration nationale. C’est ainsi que le faible dialogue entre les analyses menées à l’échelle continentale et à l’échelle nationale conduise à une impasse méthodologique : la concomitance de dynamiques d’intégration sud-américaine et d’intégration nationale, qui est pourtant un fait établi, devient difficile à penser.Pour sortir de cette impasse, il faut compléter l’approche géopolitique classique où l’intégration est analysée comme une réalité politique construite par les États, par une approche constructiviste où l’intégration est envisagée comme une construction sociale permettant de réguler les rapports entre les habitants frontaliers. Dans les régions transfrontalières, les acteurs sociaux s’emparent des processus politiques conçus à l’échelle continentale et nationale et les redessinent en fonction de leur stratégie et leur représentation.La tri-frontière entre la Bolivie, le Pérou et le Brésil est un lieu stratégique pour mettre en œuvre cette complémentarité des approches, parce que cette région au centre du continent, mais loin des centres nationaux, concentrent des dynamiques d’intégration nationale, continentale et locale. La première partie du texte montrera les enjeux actuels de l’intégration continentale en Amérique du Sud : le hiatus entre les discours emphatiques sur l’intégration et les réalisations concrètes dans ce domaine, la tension entre les grands pays et les petits pays et la difficulté de concilier le vieux paradigme géopolitique de l’intégration nationale (présent dans tous les pays) avec ce nouveau paradigme de l’intégration continentale. La seconde partie du texte essaye de montrer les effets de ce processus d’intégration à l’échelle locale et la façon dont l’intégration (envisagée cette fois comme une construction sociale régulant les rapports entre les habitants transfrontaliers) évolue. Si les dynamiques d’intégration continentale donnent naissance à un espace de circulation continentale où la trifrontière occupe une place de choix, cela ne signifie pas que l’intégration à l’échelle locale progresse. Il semblerait même que nous soyons face à un système paradoxal où l’intégration continentale fait reculer le métissage de la région, expression historique de l’intégration régionale transfrontalière. Nous tenterons de montrer les raisons de ce paradoxe

Topics: Regional integration, Bolivia, Border Effects, Bolivie, Intégration régionale, Amérique du Sud, Frontière, [ SHS ] Humanities and Social Sciences, [ SHS.GEO ] Humanities and Social Sciences/Geography
Publisher: Karthala
Year: 2014
OAI identifier: oai:HAL:halshs-01077985v1
Provided by: Hal-Diderot

Suggested articles


To submit an update or takedown request for this paper, please submit an Update/Correction/Removal Request.