Skip to main content
Article thumbnail
Location of Repository

Législatives : un bilan en demi-teinte pour le Front national

By Gilles Ivaldi

Abstract

National audiencePortée par son succès présidentiel, la formation lepéniste a indéniablement abordé les élections législatives de juin en position de force, face à une UMP affaiblie par la défaite du 6 mai et les premières tensions internes de l'ère post-Sarkozy. Avec un peu plus de trois millions et demi de voix sur l'ensemble du territoire au soir du 10 juin, les candidats FN réunis sous la bannière du nouveau « Rassemblement Bleu Marine » totalisent 13.6 % des suffrages exprimés, en recul de 4.3 points et de près de 3 millions de voix au regard du score obtenu par leur présidente le 22 avril. Une nouvelle fois, le Front national n'a pas été en mesure d'éviter totalement la décrue post-présidentielle dont il avait déjà fait les frais à plusieurs reprises en 1988, 2002 et, de manière plus évidente, en 2007 au lendemain de l'échec de son leader à la présidentielle

Topics: Front national, Elections législatives 2012, [ SHS.SCIPO ] Humanities and Social Sciences/Political science
Publisher: Colin
Year: 2012
OAI identifier: oai:HAL:halshs-01387132v1
Provided by: Hal-Diderot

Suggested articles


To submit an update or takedown request for this paper, please submit an Update/Correction/Removal Request.