Skip to main content
Article thumbnail
Location of Repository

De la bande dessinée comme mosaïque: Calypso de Baltus et Peeters

By Fabrice Leroy

Abstract

Par son ordonnancement vignettal complexe, sa juxtaposition d’images fixes, sémantiquement et esthétiquement corrélées, la bande dessinée s’indexe indubitablement au paradigme mosaïcal, dont Lucien Dällenbach a rappelé l’importance historique et la validité contemporaine. Pour explorer la pertinence de cette métaphore critique quant à l’étude de la bande dessinée, nous proposons de nous pencher sur une bande dessinée qui évoque elle-même la mosaïque, non seulement comme thème narratif, mais également comme principe structurant : l’album Calypso d’Anne Baltus et Benoît Peeters (1995). La mosaïque y joue en effet un rôle thématique primordial : il y est question d’une jeune historienne de l’art, occupée à restaurer un pan de mosaïque. Image spéculaire des amours impossibles de la jeune femme, cette mosaïque s’affiche non seulement comme représentation dans la représentation (mise en abyme fréquente dans les scénarios de Peeters), mais aussi comme un modèle esthétique qui préside à la mise en page de l’album entier, et contribue plus spécifiquement à ses effets fantastiques

Topics: (Anne) Balthus, (Lucien) Dällenbach, Fantastique, Mise en abyme, Mosaïque, (Benoît) Peeters
Year: 2008
OAI identifier: oai:dspace.library.uu.nl:1874/32876
Download PDF:
Sorry, we are unable to provide the full text but you may find it at the following location(s):
  • http://dspace.library.uu.nl:80... (external link)
  • Suggested articles


    To submit an update or takedown request for this paper, please submit an Update/Correction/Removal Request.