Article thumbnail

OUTSIDER EDUCATION: INDIGENOUS LAW AND LAND-BASED LEARNING

By John Borrows

Abstract

This article examines pedagogical developments in Canadian law schools related to outdoor education. In the process, it shows how recommendations from the Indian Residential Schools Truth and Reconciliation Commission can be applied, which called for law schools to create Indigenous-focused courses related to skills-based training in intercultural competency, conflict resolution, human rights and anti-racism. Land-based education on reserves can give law students meaningful context for exploring these Calls to Action. At the same time this article illustrates that taking students outside law school walls is not solely an Indigenous development. Thus, it first provides a few examples about how outdoors legal education is occurring in non-Indigenous settings. Next, the article examines unique Indigenous legal methodologies for learning law on and from the land. Finally, the author discusses his own experience in teaching Anishinaabe law on his reserve to demonstrate how students can develop deeper understandings of their professional responsibilities.Dans cet article, l’auteur aborde les développements pédagogiques liés à l’enseignement de plein air dans les écoles de droit du Canada. Ainsi, il montre comment il est possible de donner suite aux recommandations de la Commission de vérité et de réconciliation relative aux pensionnats indiens, notamment en ce qui concerne la création par les écoles de droit de cours axés sur les compétences au regard de l’aptitude interculturelle, du règlement des différends, des droits de la personne et de la lutte contre le racisme. L’éducation axée sur le territoire qui est offerte sur les réserves peut donner aux étudiants en droit un contexte significatif qui les aidera à explorer ces appels à l’action. Au même moment, cet article montre que l’apprentissage du droit à l’extérieur des murs de l’école de droit n’est pas observé uniquement chez les Autochtones. Ainsi, l’auteur donne d’abord quelques exemples de la façon dont l’enseignement du droit à l’extérieur se fait dans des environnements non autochtones. Il décrit ensuite des méthodologies autochtones uniques utilisées pour l’apprentissage du droit axé et fondé sur le territoire. Enfin, l’auteur décrit l’expérience qu’il a lui-même vécue lorsqu’il a enseigné la loi anishinaabe sur sa réserve afin de démontrer comment les étudiants peuvent parvenir à mieux comprendre leurs responsabilités professionnelles

Publisher: 'University of Windsor Leddy Library'
Year: 2017
DOI identifier: 10.22329/wyaj.v33i1.4807
OAI identifier: oai:ojs.pkp.sfu.ca:article/4807
Download PDF:
Sorry, we are unable to provide the full text but you may find it at the following location(s):
  • https://wyaj.uwindsor.ca/index... (external link)
  • Suggested articles


    To submit an update or takedown request for this paper, please submit an Update/Correction/Removal Request.