Article thumbnail

Formes et fonctions d’un roman impopulaire : Vogliamo tutto de Nanni Balestrini

By Carlo Baghetti

Abstract

Cet article analyse la structure formelle et thématique du roman de Nanni Balestrini publié en 1971, Vogliamo tutto, dont la représentation du « peuple » est centrale. Trois points en particulier sont abordés : la liaison entre les thématiques qui émergent dans le livre du 1971 (pauvreté, chômage, question méridionale, travail ouvrier, aliénation, villes-dortoirs, etc.) et ses antécédents dans la littérature industrielle ; l’aspect formel de la deuxième partie du roman dont la narration passe de la première personne du singulier à la première du pluriel, signe grammatical de la prise de conscience politique du narrateur, mais aussi élément de forte continuité entre forme et contenu chez Balestrini ; enfin, l’analyse du lecteur implicite du texte, non pas l’ouvrier-masse qui retrouve dans ce roman le manifeste de sa protestation, mais le lecteur bourgeois qui peut décoder le texte et le contextualiser d’un point de vue de l’histoire de la littérature

Topics: néo-avant-garde, usine, représentation, tradition littéraire, chœur, Romanic languages, PC1-5498
Publisher: Université d'Aix-Marseille
Year: 2017
DOI identifier: 10.4000/etudesromanes.6460
OAI identifier: oai:doaj.org/article:cd679ffd229840ef824b2b90a4fbf13b
Journal:
Download PDF:
Sorry, we are unable to provide the full text but you may find it at the following location(s):
  • https://doaj.org/article/cd679... (external link)
  • https://doaj.org/toc/0180-684X (external link)
  • https://doaj.org/toc/2271-1465 (external link)
  • http://journals.openedition.or... (external link)
  • Suggested articles


    To submit an update or takedown request for this paper, please submit an Update/Correction/Removal Request.