Skip to main content
Article thumbnail
Location of Repository

Combinatoire des espaces coinvariants trivariés du groupe symétrique

By Louis-François Préville-Ratelle

Abstract

Ce travail traite principalement de l'énumération d'extensions de structures combinatoires classiques appelées chemins de Dyck et fonctions de stationnement. Ces structures, très étudiées en raison de leur rôle fondamental dans de multiples contextes combinatoires, sont aussi étroitement liées à la théorie de la représentation, à la théorie des fonctions symétriques et à la géométrie algébrique, entre autres. En particulier, elles sont liées à l'étude combinatoire des espaces coinvariants diagonaux DRk,n, introduits par Garsia et Haiman, qui sont des représentations du groupe symétrique Gn sur des espaces de polynômes en k jeux de n variables. Dans le cas bivarié, il a été conjecturé que les séries de Hilbert des espaces coinvariants diagonaux « augmentés » DRm2,n et de leur sous-représentation signe DRm2,nɛ sont respectivement égales à une somme de statistiques sur les fonctions de m-stationnement et sur les chemins de m-Dyck. Il existe également une conjecture plus générale pour la série de Frobenius de ces espaces qui s'appelle la conjecture « shuffle » (Haglund et al., 2005). Dans le cas trivarié, Haiman a conjecturé en 1994 les dimensions suivantes : dim(DR3,nɛ) = 2/n(n+1) (4n+1 n-1) et dim(DR3,n) = 2n (n+1)n-2. D'autre part, en 2006, Chapoton a démontré que les intervalles dans le treillis de Tamari sont comptés par 2/n(n+1) (4n+1 n-1). Motivé par ses travaux sur le cas trivarié et par les deux conjectures précédentes, Bergeron a introduit le treillis de m-Tamari et étendu certaines questions concernant les chemins de m-Dyck et les fonctions de m-stationnement pour rendre compte du cas trivarié. Il a conjecturé que : dim(DRm3,nɛ) = m+1/n(mn+1) ((m+1)2n+m n-1), que : dim(DRm3,n) = (m+1)n(mn+1)n-2, et que ces deux cardinalités comptent respectivement les intervalles et les intervalles de stationnement du treillis de m-Tamari. Dans cette thèse, nous démontrons une généralisation commune de ces deux conjectures énumératives que nous avons énoncée avec Bergeron. Plus précisément, avec Mireille Bousquet-Mélou et Guillaume Chapuy, nous avons démontré que la série de Frobenius d'une certaine représentation combinatoire sur les intervalles de stationnement du treillis de m-Tamari est donnée par : Ʃ λ=(λ1,…,λl)˫n (mn+1)l-2 II 1≤i≤l ((m+1)λi λi) Pλ/Zλ. Cette démonstration équivaut à résoudre un nouveau type d'équations différentielles à variable catalytique. Toujours avec Bergeron, nous avons conjecturé que le produit tensoriel de cette représentation combinatoire et de la représentation signe ɛ est isomorphe à DRm3,n. Nous avons également formulé une généralisation de la conjecture « shuffle » en proposant une formule combinatoire explicite pour la série de Frobenius graduée de DRm3,n. Ceci renforce notre hypothèse que l'étude des intervalles du treillis de m-Tamari est bel et bien en lien avec l'étude des espaces DRm3,n.\ud ______________________________________________________________________________ \ud MOTS-CLÉS DE L’AUTEUR : combinatoire algébrique, combinatoire énumérative, représentations du groupe symétrique, fonctions génératrices, statistiques

Topics: Combinatoire algébrique, Combinatoire énumérative, Fonction génératrice, Groupe symétrique, Représentation de groupes, Statistiques
Year: 2012
OAI identifier: oai:www.archipel.uqam.ca:5360

Suggested articles

Citations

  1. (1962). A census of planar triangulations. doi
  2. (2005). A combinatorial formula for the character of the diagonal coinvariants. doi
  3. (1947). A problem of arrangements. doi
  4. (1996). A remarkable q, t-Catalan sequence and q-Lagrange inversion. doi
  5. (1997). Bijective census and random generation of Eulerian planar maps with prescribed vertex degrees.
  6. (1994). Conjectures on the quotient ring by diagonal invariants.
  7. (1964). Enumeration of triangulations of the disk.
  8. (1942). Galois Theory. Notre Dame Mathematical Lectures,
  9. (2002). Genera ting functions for generating trees. doi
  10. (1994). Gfun: a Maple package for the manipulation of generating and holonomie functions in one variable. doi
  11. Higher trivariate diagonal harmonies via generalized Tamari posets. doi
  12. (2009). Intervals in Catalan lattices and realizers of triangulations. doi
  13. (2000). Linear recurrences with constant coefficients: the multivariate case. doi
  14. (2006). Optimal coding and sampling of triangulations. doi
  15. (2004). Planar maps as labeled mobiles.
  16. (2006). Polynomial equations with one catalytic variable, algebraic series and map enumeration. doi
  17. (1967). Problèmes d'associativité: Une structure de treillis finis induite par une loi demi-associative. doi
  18. (1972). Problems of associativity: A simple proof for the lattice property of systems ordered by a semi-associative law. doi
  19. (1988). Rotation distance, triangulations, and hyperbolic geometry. doi
  20. Strange associations. Feature Column: Monthly essays on mathematical topics, AMS,
  21. (2006). Sur le nombre d'intervalles dans les treillis de
  22. (1972). Sur les partitions non croisées d'un cycle. doi
  23. (2011). Tamari lattices and parking functions: proof of a conjecture ofF.
  24. (2006). The a.rt of computer programming.
  25. The kernel method: a collection of examples.
  26. The representation of the symmetric group on m-Tamari intervals. doi
  27. (2001). The rotation ]_-lattice of ternary trees. doi
  28. (2000). The umbral transfer-matrix method: doi
  29. (2002). Vanishing theorems and character formulas for the Hilbert scheme of points in the plane. doi

To submit an update or takedown request for this paper, please submit an Update/Correction/Removal Request.