EUROCODE 3 EN 1993 Exemples d’application au calcul des structures en acier

Abstract

La rédaction d’une législation européenne pour le calcul et le dimensionnement des structures du génie civil, entamée à la moitié des années ’70, est en voie de finalisation. Sous peu, divers Eurocodes structuraux seront publiés sous leur forme définitive et accompagnés de leur annexe nationale, complément indispensable à leur application en Belgique. Il en sera notamment ainsi de l’Eurocode 3, consacré aux structures en acier. Si les nouvelles normes font appel à bon nombre de concepts connus, elles préconisent également des approches de calcul soit novatrices, soit plus larges au niveau de leur champs d’application. Les différences substantielles entre la version définitive (EN) et la version précédente (ENV) de l’Eurocode 3, ainsi que la publication des modalités d’utilisation pour la Belgique (Annexe Nationale), justifi ent la décision prise ces dernières années par le Centre Information Acier d’organiser régulièrement des formations à la conception et au dimensionnement de bâtiments en acier. Dans un premier temps, ces formations se sont limitées à la présentation du contenu de l’Eurocode 3, d’abord dans sa version ENV (en 1998), puis dans sa version EN (en 2004). Mais il est rapidement apparu qu’une démarche plus ambitieuse encore devait être suivie, dont l’objectif serait de mettre davantage l’accent sur les aspects pratiques de conception et de dimensionnement. Une approche pédagogique nouvelle a dès lors été développée et mise en oeuvre, à la satisfaction de tous, à l’occasion de formations à l’Eurocode 3 organisées récemment à Luxembourg (printemps 2005) et à Paris (automne 2005). Le principe consiste à partir d’exemples d’application concrets et de les analyser, étape par étape, en abordant dans le détail la diversité des possibilités de calcul offertes par le document normatif, leur mise en oeuvre et les conséquences de la sélection de l’une d’entre elles dans une situation précise. Lors de ces formations récentes, deux structures et plusieurs variantes ont été choisies comme références : Structure 1 : ossature rigide contreventée à assemblages articulés - Variante A : assemblages semi-rigides - Variante B : comportement à l’incendie - Variante C : poutre de toiture en profilé reconstitué soudé Structure 2 : ossature souple non contreventée à assemblages semi-rigides Ces exemples d’application ont été préparés, au départ, dans le cadre d’un projet européen coordonné par l’Université de Liège, qui visait à la rédaction d’un manuel d’utilisation de l’Eurocode 3, dans sa version ENV. Ils ont ici été revus à la lumière de la version définitive EN de l’Eurocode. Suite à de nombreuses demandes reçues depuis lors par le Centre Information Acier, ces exemples d’application ont été publiés une première fois en 2006 et font l’objet aujourd’hui d’une seconde édition.Peer reviewe

Similar works

Full text

thumbnail-image

Open Repository and Bibliography - Liège

Full text is not available
oai:orbi.ulg.ac.be:2268/26010Last time updated on 8/21/2013

This paper was published in Open Repository and Bibliography - Liège.

Having an issue?

Is data on this page outdated, violates copyrights or anything else? Report the problem now and we will take corresponding actions after reviewing your request.