Location of Repository

001-235

By 

Abstract

au commencement de la semaine prochaine. On embale deja le bagage. Ce voiage pourroit vous interesser peut-�tre, ma ch�re Diotime, � moins que vos maux ne vous causent des emp�chements. Lorsque je pense � vos maladies, elles m�affligent au fond de l�ame, je vous conjure. Ma Diotime, soignez votre sant� precieuse, et ne vous echauff�z pas trop le sang par des veilles et des meditations excessives. Je parle par propre interet. J�ai vu que je puis vivre en quelque fa�on loin de vous, mais pour vivre dans un monde o� vous ne seriez pas, cela est inpossible. J�ai aussi mes besoins d�aimer. Pour mes maux physiques, il me semble que de semaine en semaine je gagne en force, et la t�te diminue mais ne s�evanouit pas. Pourtant mes medecins me promettent un entier retablissement. L�Errata a �t� chez moi aujourd�hui, premierement pour que je dine chez elle mercredi avec la t�te forte! Pourquoi n�est-elle pas venue plus t�t pour me fustiger! Secondement, pour se plaindre am�rement et la larme � l�oeuil du Prince de ce qu�il avoit deprim� horriblement l�ouvrage du Baro|m�tre dans les pais etrangers, et de ce qu�on avoit contremand� deja 30 exemplaires chez Dethune. La dessus j�ai ni� le premier fait. C�est le plus court. Pour le second, il est trop notoire, mais ensuite je lui ai parl� clair sur ce livre. Je lui dis que le desordre extr�me dans la composition de ce livre, qui derivoit de ce qu�on s�etoit trop h�t�, feroit p�lir le lecteur le plus determin�, et qu�il fremiroit de trouver au milieu de l�ouvrage une preface qui lui conseille de commencer par la fin; je lui dis que j�etois asseur� qu�elle avoit fait la m�me reflexion des le commencement de l�arriv�e de l�auteur � La Haye, et qu�elle s�etoit trouv�e dans le m�me cas que moi, s�avoir de n�avoir �s� lui en parler, puisqu�il etoit trop tard pour y remedier. La larme � l�oeuil, elle l�avoua. Enfin je lui dis qu�il y avoient de certains passages etranges dans ce livre qu�elle auroit bien remarqu�e. La dessus elle se t�t, et je lu dans un sourire tr�s compos� que ces etranges passages etoitent les

OAI identifier: oai:facsimile.ub.rug.nl:HHPC/564
Download PDF:
Sorry, we are unable to provide the full text but you may find it at the following location(s):
  • http://facsimile.ub.rug.nl:81/... (external link)
  • Suggested articles


    To submit an update or takedown request for this paper, please submit an Update/Correction/Removal Request.