Skip to main content
Article thumbnail
Location of Repository

001-351b

By 

Abstract

Lettre 3.101 � 16 & 18 d�cembre 1781 La Haye, ce St. Adela�de 16 de dec. 1781 Ma toute ch�re Diotime, je viens de re�evoir � l�instant la v�tre du 11 de ce mois, avec la lettre de Markoff que je vous renvoie. Je ne crois pas qu�elle vous ait fait plus de plaisir qu�� moi; si ce n�est pas la le style d�un homme de bien, je ne m�y connois pas. Je suis fach� de ne pas pouvoir me rappeller Mr. Markoff, quoique le Prince me dit que j�ai souvent din� avec lui, il y a cinq ou six ans. Il se peut que dans votre presence je ne trouvai rien de picquant � sa table que Diotime. Vous n�aviez pas besoin de m�imposer le silence vis � vis du Prince. Il y a long temps que je suis convaincu que les inquietudes lui peuvent �tre salutaires. Si elles le seront, c�est ce que nous verrons, car l�esp�ce d�abattement et de desespoir que je lui ai vu dans la lettre que vous m�avez envoi�e est ordinairement suivie d�une hauteur revoltante. Il seroit bon que Markoff put lui conserver long temps sa peur, mais cela paroit impossible, � moins qu�en passant par Munster il vous donna de telles occasions, que vous pussiez

OAI identifier: oai:facsimile.ub.rug.nl:HHPC/442
Download PDF:
Sorry, we are unable to provide the full text but you may find it at the following location(s):
  • http://facsimile.ub.rug.nl:81/... (external link)
  • Suggested articles


    To submit an update or takedown request for this paper, please submit an Update/Correction/Removal Request.