research

Point-record incentives, asymmetric information and dynamic data

Abstract

Les politiques de sécurité routière utilisent souvent des mécanismes incitatifs basés sur les infractions pour améliorer le comportement des conducteurs. Ces mécanismes sont soit monétaires (amendes, primes d'assurance), soit non monétaires (permis à points). Nous utilisons des données québécoises couvrant une période allant de 1983 à 1996 pour analyser l'efficacité incitative de ces mécanismes. Nous analysons leurs propriétés théoriques par rapport au nombre de points associés aux infractions et par rapport au temps contrat. Ces propriétés sont ensuite testées empiriquement. Nous comparons l'efficacité globale des différents mécanismes incitatifs et nous relions les résultats obtenus avec les propriétés de la relation entre l'effort de conduite prudente et le risque d'infractions. Nous concluons à la présence d'aléa moral dans les données. Par ailleurs, la prime indicée sur les points introduite en 1992 a réduit de 15% la fréquence d'infractions.

    Similar works