research

Interaction, langage et théorie de l'esprit : liens inhérents et développementaux.

Abstract

Ce chapitre aborde la question de la relation entre le langage et la Théorie de l'esprit autant avant les premières acquisitions langagières que plus tardivement quand il s'agit de faire appel à des compétences plus complexes, comme la compétence narrative. Nous essayerons de montrer comment l'utilisation du langage en interaction et la TdE se soutiennent et sont importantes l'une pour le développement ultérieur de l'autre. On discutera de l'importance que la TdE semble revêtir pour l'acquisition du langage ainsi que d'un apparent paradoxe : le fonctionnement communicatif adéquat des tout jeunes enfants dépend de capacités relevant de la TdE que les enfants semblent toutefois acquérir seulement plus tard. Pour résoudre cet apparent paradoxe développemental nous ferons recours à la notion de 'niveaux de fonctionnement'. Les connaissances sont organisées et stockées à différents niveaux d'explicitation et de prise de conscience. Elles peuvent être disponibles implicitement au niveau du savoir faire, ou, à l'autre extrême, elles sont accessibles au niveau du savoir, et alors les comportements prennent leurs repères dans les représentations de situations possibles ou hypothétiques. Le niveau de conscience des connaissances influence leur disponibilité et la capacité de les exploiter en tirant d'eux un maximum de conséquences pour d'autres fonctionnements

    Similar works