research

Commerce mondial : chacun sa route

Abstract

Les importations mondiales de marchandises ont augmenté de près de 9 % en volume en 2006, après 7,8 % en 2005. Cette accélération en moyenne annuelle, masque en fait une franche décélération à partir du début 2006. Les importations ont nettement ralenti dans les grandes économies industrielles (surtout aux États-Unis et au Japon) tandis qu’elles restaient soutenues dans les économies en développement. À l’horizon 2008, les échanges de marchandises renoueraient avec des rythmes de croissance de 6,5 % par an à l’échelle mondiale et resteraient particulièrement dynamiques dans les pays émergents. L’évolution des compétitivités-prix et des parts de marché serait marquée par la poursuite de la baisse du dollar américain jusqu’à la mi-2008. Les exportateurs américains gagneraient des parts de marché et les exportateurs européens seraient les premiers à être pénalisés par l’évolution des taux de change. Du fait de niveaux de compétitivité particulièrement favorables, les exportateurs chinois resteraient les principaux gagnants en termes de parts de marché à l’échelle mondiale

    Similar works