Le désenclavement portuaire de l’Afrique au Nord de l’Équateur : enjeu du xxie siècle dans un contexte de conteneurisation-mondialisation et de tensions géopolitiques

Abstract

Sous-continent massif aux côtes peu découpées, l’Afrique au Nord de l’Équateur connaît une croissance économique et démographique élevée, mais le désenclavement maritime et celui de l’hinterland demeurent faibles. Le développement passe, en partie, par l’action sur deux leviers : une réelle efficacité portuaire et des liaisons satisfaisantes entre les arrière-pays et les ports, le tout dans un contexte géopolitique sécurisé, ce qui est loin d’être le cas partout. L’article passe en revue les héritages et le contexte relativement figé dans un monde qui change et où l’organisation du transport maritime conteneurisé se structure dans un système d’articulation entre rangées, lignes mères, ports de transbordement et lignes nourricières, système extérieur ou frangeant à peine le sous-continent. Deux sous-ensembles majeurs sont analysés, les ports des États africains méditerranéens et de la mer Rouge, à portée de l’artère maritime mondiale et le désenclavement plus difficile du Sahel à partir des ports du Golfe de Guinée. Cette desserte du sous-continent s’inscrit aujourd’hui dans la stratégie mondiale des armateurs et gestionnaires de terminaux concédés qui favorisent des liaisons Asie-orientale-Afrique de l’Ouest et Asie orientale-Méditerranée, réduisant les parts de marché des lignes atlantiques traditionnelles Europe du Nord-Ouest Afrique.Africa North of Equator is a massive sub-continent without innervated coast lines. It is experiencing high economic and demographic growth but maritime and hinterland relations remain poor. In this context, leverage needs 1) real ports efficiency and 2) satisfactory links between ports and hinterlands, both in a secure geopolitical context which is far from being the case everywhere. This paper reviews the legacies and the relatively fixed situation in a changing world where the organization of containerized maritime transportation is structured in a system of hub and spoke between Ranges, but this system is off Africa or only at its fringe. Two major subsets are analyzed. 1) the ports of the Mediterranean African States and those on the Red Sea, within the range of the world maritime, and 2) the more difficult opening up of the Sahel countries via the ports of the Gulf of Guinea and Dakar. This service to the sub-continent is today part of the strategy of global cellular ship-owners and port and terminal operators who favor East Asia-West/Africa and East Asia/Mediterranean countries linkages, reducing the market share of the traditional Atlantic routes between North Europe and West Africa

    Similar works

    Full text

    thumbnail-image

    Available Versions