105 research outputs found

    La transmission d’une expérience de dominés : Pierre Bourdieu, Annie Ernaux

    No full text
    L’écrivaine Annie Ernaux partage avec Pierre Bourdieu l’expérience de transfuge de classe : ils sont nés dans la classe populaire et ils s’en sont coupés par leurs études, sans se sentir partie intégrante de la classe dominante. Ils ont effectué une trajectoire à l’intérieur de l’espace social. L’imaginaire social se représente cet espace dans une dimension verticale hiérarchisée. Le terme de basse classe ou classe inférieure traduit parfaitement bien cette hiérarchie assignée. Les termes de ..

    Le devoir de mémoire : La Shoah

    No full text
    On peut se demander s’il ne faut pas aussi savoir oublier. La fixation sur certains événements du passé peut nous paralyser et obstruer la voie vers l’avenir. Il y a un texte célèbre de Freud datant de 1914 : « Erinnern, Wiederholen und Drucharbeiten » (Remémoration, répétition et perlaboration). L’auteur y parle au sujet de la fixation sur des expériences traumatiques anciennes d’une compulsion de répétition (Wiederholungszwang). Les expériences pénibles refoulées remontent ; non pas sous la..

    Bernanos et la jeunesse des années 1920

    No full text
    En 1913, Henri Massis et Alfred Tarde conduisirent une enquête sur l’état d’esprit des écoles qu’ils présentaient sous le pseudonyme Agathon au public sous le titre : Les jeunes gens d’aujourd’hui. Michel Winock croit percevoir dans les réponses à cette enquête l’esprit d’une génération, « la génération d’Agathon. » En effet, ce qui a été le plus significatif dans cette enquête, ce fut l’emploi de la notion de génération. Cette génération, née autour de 1890, semblait surtout se définir contr..

    Du concept de Weltliteratur à la théorie d’un champ littéraire international

    No full text
    C’est à la fin de sa vie que Goethe a proposé le concept, non normatif, de Weltliteratur. L’auteur saluait alors les échanges entre les différentes littératures comme un phénomène positif et enrichissant. Par la suite, des historiens de la littérature allemands se sont réclamés de lui, et ont publié des anthologies consacrées aux littératures du monde, y défendant la thèse d’une certaine supériorité de la littérature allemande. Après la catastrophe de la Deuxième Guerre mondiale, des philolog..

    Le Temps de la mémoire II : soi et les autres

    No full text
    Aux parcours vers le souvenir, vers les empreintes, les flux et leurs ruptures, à ces quêtes délicatement cernées par des voix venues d’un horizon pluridisciplinaire, succède un nouvel ensemble de contributions qui s’attachent aux textures des mémoires collectives. Ce deuxième colloque que le LAPRIL consacre au Temps de la mémoire conforte la richesse et la portée du thème exploré : en associant le secret des mémoires individuelles au souci des mémoires partagées, il se révèle pourvu d’une belle cohérence. Soi et les autres : les problématiques sont d’une vive actualité et déborderont sans nul doute le cadre des colloques. Fertilisant de futurs échanges, leur fonction essentielle s’affirme largement dans les croisements de moissons issues des diverses cultures. Ainsi le LAPRIL prouve-t-il la fécondité de l’interdisciplinarité et de l’interculturalité, l’importance d’une anthropologie de la mémoire et de ses racines, en éclairant les processus mémoriels qui engagent le Moi et l’Autre

    L’Apogée

    No full text
    Après avoir travaillé sur la notion de seuil et de frontière, les chercheurs du LAPRIL se penchent sur une nouvelle notion ambiguë et subjective, particulièrement riche sur le plan imaginaire et symbolique : l’apogée. Cette notion qui hésite entre un versant objectif historique, et un versant imaginaire, est à la fois un concept, une métaphore et un fantasme. Source d’un imaginaire du temps, elle fait appel à un système de représentations spatiales pour le représenter. Le présent volume l’étudie dans plusieurs directions : La direction philosophique : la notion d’apogée y est abordée dans ses rapports avec les théories de l’histoire : théorie biologique, conception cyclique de l’histoire, théorie linéaire progressiste qui situe l’apogée à l’horizon. La direction civilisationnelle : Plusieurs études s’intéressent aux moments dits d’apogée des civilisations, les siècles « d’or », avec une étude critique de cette notion, ainsi qu’au rapport entre l’apogée et la notion de classicisme. Est-ce que tout apogée est un classicisme ? La question de la genèse et des modèles : le présent volume s’intéresse aussi à la question du héros, et à son rôle dans les moments d’apogée (historique ou littéraire). Quel rapport y a-t-il entre l’apogée et les héros ? La dimension littéraire et artistique : de nombreuses communications ont étudié l’apogée à la lumière de la biographie des artistes et en considérant la construction de leurs œuvre. A quoi correspond l’apogée d’une œuvre, d’une carrière, d’un genre ? Que signifie l’apogée d’une écriture ? Renvoie-t-elle inévitablement à la maîtrise d’un style, à une écriture centripète qui recherche laconcentration, un centre, par rapport à une écriture « centrifuge » qui va vers les marges, les frontières ? Toutes ces études témoignent de la surdéterminationaffective et symbolique dont bénéficie cette notion

    Guillaume Tell ou la question du héros

    No full text
    La figure de Guillaume Tell a connu une grande popularité depuis la deuxième moitié du XVIIIe siècle, à l’époque de la Révolution française pour aboutir à la création d’une œuvre littéraire sans pareil : Wilhelm Tell de Friedrich Schiller, il y juste 200 ans, en 1804. C’est au cours du XVIIIe siècle qu’on essayait de fonder en Suisse aussi l’identité nationale dans un passé historique. Les premières traces écrites au sujet du héros légendaire Guillaume Tell se trouvèrent en 1470 dans le Livre..
    • …
    corecore