32 research outputs found

    Brunei

    Get PDF
    The placing of energy under the direct authority of the Sultan, then the ministerial reshuffle of May 2022, marked the desire to better control the ministers in an increasingly changing international and energetic context, while redefining its security. The pandemic-induced economic crisis, which spared the Sultanate in 2020, hit it hard in 2021, resulting in the departure of some temporary workers. A sign of the times, the government has taken advantage of Brunei’s presidency of ASEAN to promote the creation of a regional Center for Climate Change, based in the Sultanate, and women occupy a growing place in the senior administration

    L’Asie du Sud-Est 2023 : bilan, enjeux et perspectives

    Get PDF
    Chaque année, l’Institut de recherche sur l’Asie du Sud-Est contemporaine (IRASEC), basé à Bangkok, mobilise une vingtaine de chercheurs et d’experts pour mieux comprendre l’actualité régionale de ce carrefour économique, culturel et religieux, au cœur de l’Indo-Pacifique. Cette collection permet de suivre au fil des ans l’évolution des grands enjeux contemporains de cette région continentale et archipélagique de plus de 680 millions d’habitants, et d’en comprendre les dynamiques d’intégration régionale et de connectivités avec le reste du monde. L’Asie du Sud-Est 2023 propose une analyse synthétique et détaillée des principaux événements politiques et diplomatiques, ainsi que des évolutions économiques, sociales et environnementales de l’année 2022 dans chacun des onze pays de la région. Ce décryptage est complété pour chaque pays par un focus sur deux personnalités de l’année et une actualité marquante en image. L’ouvrage propose également cinq dossiers thématiques qui abordent des sujets traités à l’échelle régionale sud-est asiatique : les ressorts institutionnels de l’approche de santé intégrée One Health, le vieillissement de la population et sa prise en compte par les politiques publiques, les câbles sous-marins au cœur de la connectivité sud-est asiatique, l’aménagement du bassin du Mékong et ses multiples acteurs, et les enjeux politiques et linguistiques des langues transnationales. Des outils pratiques sont également disponibles : une fiche et une chronologie par pays et un cahier des principaux indicateurs démographiques, sociaux, économiques et environnementaux

    Brunei 2011, entre habileté diplomatique et rente pétro-gazière

    No full text
    Septembre 2011 Situé à 300 km au sud-ouest de la pointe nord de Bornéo, Brunei est de dimensions modestes : 400 000 habitants (un dixième de la population de Singapour) sur 5 765 km² (l’équivalent en superficie de la Corse, huit fois Singapour), encastrés dans le Sarawak dont la division de Limbang coupe son territoire en deux. La population compte quelque 35 % d’immigrés, qui se décomposent comme suit : 9 % de Malais de Malaysia, 8 % de Chinois de diverses provenances, 1 % d’« autres indigèn..

    Brunei

    No full text
    Le long de la modeste rivière Brunei (35 kilomètres de long) dont le bassin constitue le cœur historique du sultanat (5 770 km² – à peu près l’équivalent en superficie de la Corse), rien ne semble en apparence avoir bougé courant 2011. Tout au plus l’aménagement du quai au débouché de la Jalan Sultan – l’artère principale de la partie la plus anciennement bâtie sur la terre ferme (dans les années 1920) de l’actuelle capitale – qui traînait en longueur depuis des années, a-t-il été achevé. Il ..

    Brunei

    No full text
    Les côtes du sultanat de Brunei – et plus largement, du Nord de Bornéo – sont essentiellement formées de mangroves et de sables peu propices à la riziculture, quand le reste du territoire, largement inhabité, est couvert de jungle et montagneux à hauteur du cinquième. Même si la baie de Brunei a des dimensions comparables à celle de Manille ou de Tokyo, et est partie prenante du grand commerce extrême-oriental depuis le XIVe siècle, notamment avec la Chine, le sultanat demeure depuis la conqu..

    La part des Chinois dans les fermes fiscales de Batavia au XVIIème

    No full text
    de Vienne Marie-Sybille. La part des Chinois dans les fermes fiscales de Batavia au XVIIème. In: Archipel, volume 22, 1981. pp. 105-132

    Brunei Darussalam 2011, between diplomatic skill and hydrocarbon revenues

    No full text
    September 2011 Located 300 km to the southwest of the northernmost point of Borneo, Brunei Darussalam is of modest size: 400,000 inhabitants (one tenth the population of Singapore) and 5765 km2 (eight times the surface of Singapore and the equivalent of Delaware), embedded in Sarawak, which is divided by the Limbang Division. Non-citizens represent some 35% of the resident population, who consist of Malaysian Malays (9%), overseas Chinese (8%), indigenous Malaysians (1%), Filipinos and Indone..

    Brunei

    No full text
    Les 5 770 km² de l’actuel Brunei Darussalam – la moitié de la superficie du Qatar, à peu près l’équivalent en superficie de la Corse – forment un concentré d’opulence : ses 406 000 habitants jouissent d’un PIB per capita (en valeur nominale) de plus de 35 000 dollars US (en 2009), le quintuple du voisin malaysien et seize fois plus que la première puissance régionale, l’Indonésie, ce qui les place au premier rang de l’Asean à égalité avec Singapour. En bordure maritime et sans arrière-pays po..

    The Chinese in Brunei: From Ceramics to Oil Rent

    No full text
    The Chinese in Brunei : From Ceramics to Oil Rent Boni (as Boni 渤 泥 ) is first mentioned in Chinese sources at the end of the 9th century AD. The oldest (1264) Muslim tomb of Brunei is that of a Chinese, Master Pu. During the 14th-16th centuries, the Muslim Chinese were numerous enough in Kota Batu to have their own mosque. The Spanish attack of 1578 did not reduce their presence : in addition to the China trade, they developed pepper culture and shipbuilding until the end of the 18th century. But due to the continuous decline of Brunei during the 19th century, the Chinese community could have disappeared if oil had not been found in Seria in 1929. The number of Chinese thus first increased up to represent 26% of the population in 1960, then decreased due to stricter immigration laws. It stabilised around 10.6% since 1991. Today, most of Brunei Chinese are permanent residents deprived of citizenship, with some notable exceptions.Les Chinois de Brunei : de la céramique à la rente pétrolière Brunei (sous le toponyme Boni 渤 泥 ) est mentionné pour la première fois dans les sources chinoises à la fin du IXe siècle EC. La tombe musulmane la plus ancienne de Brunei (1264) est celle d’un Chinois, Maître Pu. Durant la période XIVe-XVIe siècles, les Chinois musulmans sont suffisamment nombreux à Kota Batu pour disposer de leur propre mosquée. L’attaque espagnole de 1578 ne réduit pas leur présence : outre le commerce avec la Chine, ils développent la culture du poivre et la construction navale jusqu’à la fin du XVIIe siècle. Mais du fait du déclin continu de Brunei au cours du XIXe siècle, la communauté chinoise aurait pu disparaître sans la découverte de pétrole à Seria en 1929. La population chinoise s’accroît d’abord pour représenter 26 % de la population totale en 1960, puis diminue en raison de lois plus strictes concernant l’immigration. Elle est stable à environ 10,6 % depuis 1991. Aujourd’hui, la plupart des Chinois de Brunei bénéficient du statut de résident permanent dépourvu de citoyenneté, à quelques notables exceptions.de Vienne Marie-Sybille. The Chinese in Brunei: From Ceramics to Oil Rent. In: Archipel, volume 82, 2011. pp. 25-48

    Brunei boycott, buzz et bisnes

    No full text
    Contrairement à son habitude et aux desiderata du sultan, Brunei Darussalam s’est retrouvé sous les feux de la rampe le 1er mai 2014, avec l’entrée en vigueur du code pénal islamique promulgué le 23 octobre 2013 : une première étape dans une mise en œuvre censée s’étaler sur deux ans, qui consiste à appliquer les dispositions relatives aux seules infractions vénielles, passibles d’amendes ou d’emprisonnement. 1 - Hudud et boycott occidental Les délits y sont classés en trois catégories, selon..
    corecore