404 research outputs found

    Heurs et malheurs de la lutte contre la double peine : Éléments pour une analyse des interactions entre mouvements sociaux et champ politique

    Get PDF
    L’étude des fluctuations des relations entre système politique et mouvements contestataires a principalement été étudiée, dans la littérature sur les mouvements sociaux, au moyen du concept de structure des opportunités politiques. Devant les faiblesses de cette approche, l’article propose une perspective alternative, centrée autour du concept, inspiré notamment de celui de champ proposé par Bourdieu, d’espace des mouvements sociaux. Il entend en montrer l’apport heuristique à travers de l’étude des avancées et des reculs d’un même mouvement français, la lutte contre la double peine (une pratique judiciaire ou administrative qui consiste en l’expulsion des délinquants étrangers) sur la période 1968-2003. L’évolution des relations d’interdépendance entre le sous-espace de la défense des étrangers et le champ politique, elles-mêmes fortement influencées par les dynamiques et recompositions internes à ces deux univers, permet d’expliquer les résultats contrastés, au fil du temps, obtenus par le mouvement contre la double peine.In analyzing the fluctuations in relationships between the political system and protest movements, the literature on social movements has focused mainly on the concept of political opportunity structures. Given the weakness of this approach, this article proposes an alternate view centered on the concept of social movement space as inspired by Bourdieu’s notion of field. The aim is to show the heuristic effect of advances and setbacks of the movement in France opposing the double penalty, a legal and administrative practice involving the expulsion of foreign delinquents during the period from 1968 to 2003. In the movement against the double penalty, the contrasting results over time are explained by an evolving interdependency of the relationships between the sub-space of the defense of immigrants’ rights and the political field, each strongly affected by their own internal dynamics and recompositions.El estudio de las fluctuaciones de las relaciones entre el sistema político y los movimientos sociales contestatarios se ha estudiado principalmente, en la literatura sobre los movimientos sociales, a través del concepto de estructura de las oportunidades políticas. Ante las debilidades de este enfoque, el artículo propone una perspectiva alternativa centrada en un concepto inspirado en particular de la sociología del campo de Bourdieu, el del espacio de los movimientos sociales. El articulo se propone mostrar la contribución heurística a través del estudio de los avances y retrocesos de un mismo movimiento francés, la lucha contra la doble pena (una práctica judicial o administrativa que consiste en la expulsión de los delincuentes extranjeros) durante el período 1968-2003. En el movimiento contra la doble pena, los resultados contrastantes que se obtuvieron durante ese periodo se explican por la evolución de relaciones de interdependencia entre el subespacio de la defensa de los derechos de los extranjeros y el campo político, cada uno de ellos se vio fuertemente afectado por su propia dinámica interna y sus recomposiciones

    Répertoire et mémoire: Postérités de l'occupation de l'église Saint-Nizier par les prostituées de Lyon

    Get PDF
    Communication au colloque « Répertoire des mouvements sociaux et formes de résistances contre les pouvoirs », Université d'Izmir, 30 avril 2015International audienceDans son retour critique sur les répertoires de l’action collective, Michel Offerlé distingue deux usages du concept forgé par Charles Tilly : un usage « fort », de portée macrosociologique et qui associe transformation de l’activité protestataire et constitution des États nationaux, et un usage « faible » qui appréhende l’ensemble des formes de contestation dont dispose un groupe à un moment donné de son histoire. En dépit d’une appellation quelque peu condescendante, c’est à l’examen de cet usage faible que l’on s’attachera ici, en envisageant les modalités complexes de constitution du répertoire d’un groupe particulier, celui des prostituées. Ce groupe présente un cas des plus intéressants pour une réflexion sur les répertoires de l’action collective car son rapport à la protestation publique est somme toute relativement récent, à savoir vieux d’une quarantaine d’années seulement. Dit autrement, si le groupe social que forment les prostituées dispose aujourd’hui d’une certaine expérience de la mobilisation protestataire et est en mesure d’exprimer publiquement des revendications — bref, dispose d’un répertoire de l’action collective —, cela n’a pas toujours été le cas et le processus par lequel elles ont acquis la maîtrise d’un ensemble de formes d’action est riche en enseignements sociologiques

    Croisade morale et politique de statut: Quelques hypothèses à propos du mouvement abolitionniste

    Get PDF
    Communication au colloque « Croisades privées et problèmes publics. L’héritage sociologique de Joseph Gusfield », Université Paris-Dauphine, Paris, 23-24 novembre 2015International audiencePendant longtemps, la sociologie politique française n’a pas pris la mesure de l’importance de Symbolic Crusade, le premier livre de Gusfield consacré au mouvement antialcoolique américain. L’ouvrage n’a pas été traduit en français et sa présence est en général discrète dans les synthèses en sociologie des mobilisations. La spécificité de son objet — un mouvement de réputation conservatrice et paraissant appartenir au passé — en est sans doute en partie responsable. Les sociologues et politistes français qui sont ainsi passés à côté de Symbolic Crusade se sont condamnés à parfois découvrir isolément les enjeux traités dans le livre et à leurs apporter des réponses moins satisfaisantes que celles élaborées bien avant eux par Gusfield. L’actuelle montée en puissance de mouvements conservateurs — on pense à la dite « Manif pour tous » — pourrait favoriser une redécouverte de la contribution majeure de Gusfield sur le mode du « mieux vaut tard que jamais » mais en présentant un autre péril, celui qui consisterait à plaquer les pistes d’analyse élaborées il y a soixante ans pour l’étude du mouvement pour la tempérance sur des réalités qui ne s’y prêtent pas ou pas totalement. C’est à une mobilisation prudente des outils d’analyse forgés par Gusfield qu’invite la présente communication

    La fin de la prostitution urbaine ?

    Get PDF
    Communication au colloque « La prostitution urbaine du Moyen Âge à nos jours », Université Le Mirail, Toulouse, 19 novembre 2014International audienceQue ce soit dans les imaginaires ou dans les pratiques, la prostitution est de toute évidence, et de très longue date, une activité qui s’exerce dans le cadre de la ville. Cette dimension urbaine doit bien sûr être spécifiée et problématisée. Ce sont certains quartiers et certains espaces urbains qui, de manière privilégiée, accueillent ou sont réputés accueillir l’offre de prestations sexuelles payantes. Le développement de la prostitution accompagne les dynamiques urbaines ; elle s’installe à certains carrefours et s’expose sur certains axes de passage ; elle suit les logiques de cantonnement ou de circulation de populations particulières dans la ville ; elle signale les fluctuations de valeur matérielle ou symbolique des quartiers qui l’accueillent ou dont elle est exclue, etc. Interroger le caractère urbain de la prostitution passe notamment par l’évocation de ce qui en est l’inverse, à savoir la prostitution rurale. L’implicite que la prostitution est essentiellement urbaine a pour corolaire l’idée tout aussi implicite qu’elle est pratiquement absente du cadre rural

    Framing abolitionism as an anti-neoliberal struggle: the case of France

    Get PDF
    International audienceI will examine how the contemporary French abolitionist movement mobilises anti-neoliberalism frames in order to define the alleged growth in prostitution as related to globalisation processes and denounce it as a commodification of women’s bodies. This is mainly due to the fact that old catholic abolitionist organisations have recently privileged alliances with left-wing feminist groups and with anti-globalisation movements (such as Attac). However, this anti-neoliberalism is limited and selective, as it never integrates its effects on work markets, on zero-tolerance ideology or on welfare, urban and migration policies. It also tends to assimilate sexual liberalisation and economic liberalism in a global denunciation

    Mouvements sociaux, parcours militants et pratiques protestataires: Entretien avec Lilian Mathieu

    Get PDF
    International audienceLilian Mathieu est directeur de recherche au CNRS (Center Max Weber, École normale supé- rieure de Lyon). Il enseigne à Sciences Po Paris et à Lyon 2. Sociologue et politiste, il mène des recherches sur les mouvements sociaux et sur la prostitution. Il est l’auteur de nombreux livres dont Mobilisations de prostituées (Belin, 2001), La Double peine. Histoire d’une lutte inachevée (La Dispute, 2006), La Démocratie protestataire (Presses de Sciences Po, 2011), L’Espace des mouvements sociaux (Le Croquant, 2012) et, plus récemment, La Fin du tapin. Sociologie de la croisade pour l’abolition de la prostitution (François Bourin, 2014).L’entretien a été réalisé en mars 2016 par Lionel Francou et Baptiste Véroone, à la suite de la venue de Lilian Mathieu lors de la journée d’étude « Actualité et résilience dans l’étude des mobilisations collectives : de l’ancien au nouveau, de l’ancien dans le nouveau. Comment pen- ser les luttes aujourd’hui ? (Objets de recherche, grilles d’analyse et positionnement du cher- cheur) » du 9 février 2016 co-organisée par le CES et le CRESPO (Université Saint-Louis Bruxelles)

    Débat d’étudiants avec des prostituées à l’université de Lyon II en avril 1976

    Get PDF
    Ce document est la retranscription d’un débat entre trois prostituées et des étudiants, tenu à l’Université Lyon 2 le 27 avril 1976. Ce débat constitue une des dernières manifestations publiques du mouvement des prostituées lancé à Lyon un an plus tôt, et qui avait vu une centaine de femmes occuper pendant plus d’une semaine une église de la ville afin de protester contre la répression policière. Il apporte non seulement un éclairage sur les conditions du passage à l’action collective d’une population aussi marginale et stigmatisée que les prostituées, mais offre également de riches informations sur les logiques sociales, économiques et familiales qui, au milieu des années 1970, pouvaient contraindre des femmes à se prostituer.This document is the transcript of a debate between three prostitutes and a group of students that took place at the university of Lyon 2 on April 27, 1976. This debate is one of the last public appearance of the movement initiated in Lyon by the prostitutes, who occupied a church for more than a week in order to protest against police repression. It gives information on the conditions that are necessary for the mobilisation of a stigmatised and marginalized population such as the prostitutes. It also provides rich information about the social, economical and familial determinants that constrained women to prostitute themselves in the middle of the 1970’s

    Modélisations en quête d’incarnation

    Get PDF
    This paper mobilizes Thomas Schelling’s theoretical elaborations to study the story that Mario Vargas Llosa gives, in his novel The Feast of the Goat, of the coup d’Etat attempt that ended on May 30th 1961 Rafael LeĂłnidas Trujillo’s dictatorship in Dominican Republic. Stakes and notions such as “focal point”, “critical mass”, “tactical interdependence” and “negotiation” find a sensible incarnation in the novel, which leads to reflection about the relations between the language games of economics and literature.Cet article opère une relecture, Ă  la lumière des Ă©laborations thĂ©oriques de Thomas Schelling, du rĂ©cit littĂ©raire que livre Mario Vargas Llosa dans La fĂŞte au Bouc de la tentative de coup d’État qui mit fin, le 30 mai 1961, Ă  la dictature de Rafael LeĂłnidas Trujillo en RĂ©publique dominicaine. Des enjeux et notions tels que « solution foyer Â», « masse critique Â», « interdĂ©pendance tactique Â» et « nĂ©gociation Â» trouvent ainsi une incarnation sensible dans l’intrigue romanesque, ce qui conduit Ă  une rĂ©flexion sur les rapports entre jeux de langage Ă©conomique et littĂ©raire

    The space of prostitution

    Get PDF
    El articulo considera el mundo de la prostitución como un espacio social. Esta noción permite dar cuenta del modo de existencia y de la consistencia del colectivo formado por las personas que viven del ejercicio de la prostitución, así como de las lógicas sociales específicas en las que están "atrapadas". Partiendo de una apropiación crítica del concepto de "campo" elaborado por Bourdieu, la noción de “espacio social” saca a la luz los principios de jerarquización (basados en recursos o capitales como la fuerza física, la "protección" frente a proxenetas, la experiencia, la seducción, la dependencia a drogas, etc.) en este universo marginal, al tiempo que se centra en las expresiones de una competencia exacerbada entre individuos que tratan de apropiarse recursos escasos en un contexto a menudo precario. El espacio de la prostitución se divide en segmentos definidos por sus lugares y condiciones de ejercicio (en la calle, en salones de masaje, a través de Internet, en hoteles, etc.) y diferentes subcategorías ("veteranas", "drogadictas", travestis y transexuales, "scorts”, etc.).This article considers the world of prostitution as a social space. This notion enables to account for the mode of existence and consistency of the collective formed by prostitutes, as well as the specific social logics in which they are "caught". Based on a critical appropriation of the concept of "field" coined by Bourdieu, the notion of “social space” reveals the hierarchical principles (based on resources or capital such as physical strength, "protection" of pimps, experience, seduction, dependence on narcotics, etc.) of this marginal universe, while at the same time focusing on the expressions of exacerbated competition between individuals seeking to appropriate scarce resources in a context of precariousness. The space of prostitution is divided into segments, defined by the places and conditions in which it is practiced (on the street, in massage parlors, via the Internet, in hotels, etc.) and the different sub-categories ("veterans", "drug addicts", transvestites and transsexuals, "escorts", etc.).Grupo de investigación Antropología y Filosofía (SEJ-126). Universidad de Granada. Departamento de Antropología, Geografía e Historia. Universidad de Jaén. Departamento de Filosofía II. Universidad de Granada

    La traite des êtres humains, de la légende urbaine à la politique publique

    Get PDF
    The White slave trade (nowadays known as human trafficking) is the motif of one of the most well-known and well-studied urban legends: a young girl is drugged before being taken away and forced into prostitution in a foreign country. But trafficking of human beings is also, and has been for a long time, the object of specific public policies that have been legitimated by international conventions and enforced by both police and justice. The coexistence of an urban legend and of a public policy stands as an enigma that this article intends to solve: how can one imagine that important means are mobilised against so dubious facts? A historical and sociological analysis reveals that popular beliefs and institutional stances have mutually consolidated, each one giving weight to the plausibility of the motif of the trade.La traite des blanches (requalifiĂ©e aujourd’hui en traite des ĂŞtres humains) constitue le motif de l’une des lĂ©gendes urbaines les plus largement diffusĂ©es et les mieux Ă©tudiĂ©es, mettant en scène une jeune fille droguĂ©e puis enlevĂ©e pour ĂŞtre contrainte Ă  la prostitution dans un pays Ă©tranger. Mais la traite est aussi, et de longue date, l’objet de politiques publiques spĂ©cifiques, lĂ©gitimĂ©es par des conventions internationales et mises en Ĺ“uvre par la police et la justice. Cette coexistence d’une lĂ©gende urbaine et d’une politique publique constitue une Ă©nigme, que l’article tente de rĂ©soudre : comment imaginer que des moyens considĂ©rables soient dĂ©ployĂ©s contre des faits Ă  la rĂ©alitĂ© aussi incertaine ? Une analyse historique et sociologique rĂ©vèle que croyances populaires et discours institutionnels se sont mutuellement consolidĂ©s, chacun apportant sa contribution spĂ©cifique Ă  la plausibilitĂ© du motif de la traite
    • …
    corecore