68 research outputs found

    Cormontreuil – Rue Méhaut-Dupont

    Get PDF
    Dans le cadre d’un projet de réaménagement d’un terrain de sport un diagnostic archéologique a été réalisé sur une emprise de 1,6 ha. Les parcelles sondées sont localisées sur la rive gauche de la Vesle, en périphérie du village moderne de Cormontreuil. Les sondages, représentant 7,8 % (1 295 m2) de l’emprise, ont révélé la présence de sous-sol alluviaux (limons argileux et graveluche) profonds. Plusieurs grandes décharges récentes ont été mises au jour. Là où le substrat est préservé, seuls ..

    Tinqueux – Rue Pasteur

    Get PDF
    Un diagnostic archéologique, motivé par le projet d’aménagement d’un stade de football, a été réalisé rue Pasteur à Tinqueux, sur une emprise de 5 388 m2. La parcelle est localisée sur le versant est de la Muire, ruisseau se jetant dans la Vesle plus au nord. Les sondages, représentant 8,7 % des terrains, soit 470 m2 ouverts, ont révélé que le sous-sol, dont la pente est-ouest était initialement très marquée, a été fortement impacté par les occupations de la période contemporaine. Une partie ..

    Champigny – Au-dessus des Caves, le Mont Saint-Pierre et le Pré de l’Isle

    Get PDF
    Cette fouille archéologique a été réalisée par le service archéologie du Grand Reims, du 3 avril au 14 septembre 2017. Les terrains fouillés, d’une surface de 3,7 ha, sont localisés sur le versant gauche de la Vesle, sur le flanc nord du Mont Saint-Pierre, relief local qui surmonte la vallée de la Vesle. La partie centrale de la fouille est occupée par une carrière récemment comblée qui a détruit le site en profondeur ; elle est connue pour avoir livré, au début du xxe s., une sépulture mégal..

    Reims – Rue Fulton

    Get PDF
    Le diagnostic réalisé sur une emprise de 6 406 m2 localisée en rive droite de la Vesle, en périphérie de la ville antique de Durocorturum a permis d’ouvrir 565 m2, soit 8,8 % de la surface. Seuls ont été mis au jour, en surface de la craie géologique, des vestiges de la période contemporaine, à savoir un ancien chemin, une fosse et un réseau

    Chouilly – La Grifaine (secteur 3)

    Get PDF
    Préalablement aux travaux de réhabilitation du Château de Saran à Chouilly, un diagnostic archéologique préventif a été réalisé sur une nécropole à hypogées (nécropole de la Grifaine) connue depuis 1806 (Favret 1923). Réalisé par l’Inrap (F. Langry-Francois) en 2015, le diagnostic a mené à la découverte de plusieurs monuments funéraires, certains ayant déjà été explorés anciennement, d’autres étant potentiellement encore intacts. Une fouille a été prescrite ensuite. Le service archéologique d..

    La naissance de la ligne de front de la Grande Guerre à Reims vue par l’archéologie : les fouilles de Saint-Léonard « la Croix Chaudron » (Marne)

    Get PDF
    Les fouilles réalisées en 2015 à Saint-Léonard, dans la périphérie est de Reims (Marne), ont permis la mise au jour de vestiges de la Grande Guerre et plus spécifiquement des premières phases du conflit. Fin septembre 1914, le front n’est matérialisé que par une première ligne de démarcation, défendue par de l’infanterie accroupie, voire assise, derrière des petits talus de terre. En novembre 1914, suite à un remaniement de la ligne de front, sont creusés de multiples abris. Ils ont livré de nombreux vestiges de la vie quotidienne des soldats : conserves, bouteilles, éléments de poêles, de lampes, couverts, boutons d’uniformes, journaux, mais aussi squelettes de rats… Dans une troisième phase, après un bref abandon de la ligne, les abris sont rebouchés et les tranchées agrandies. Elles sont définitivement abandonnées début 1916, seuls les boyaux menant au front étant toujours en activité jusqu’en octobre 1918.Cette fouille renseigne archéologiquement le passage de la guerre de mouvement à la guerre de position. Elle vient renforcer notre vision des mécanismes ayant mené à la construction de l’importante fortification ceinturant Reims.The excavations conducted in 2015 in Saint-Léonard, on the eastern periphery of Reims (Marne), led to the discovery of remains from The Great War and, specifically, the first phases of the battle. At the end of September 1914, the front consisted only of a first demarcation line, defended by an infantry crouched, or even seated, behind a small earth bank. In November 1914, following a disruption of the front line, several shelters were dug. They have yielded numerous remains of the daily life of the soldiers: preserves, bottles, stove elements, lamps, eating utensils, uniform buttons, newspapers, and rat skeletons.During a third phase, after a brief abandonment of the line, the shelters were filled-in and the trenches enlarged. They were definitively abandoned in early 1916 and only the passageway leading to the front remained active until October 1918.This excavation provides archaeological information on the transition from maneuver warfare to attrition warfare. It contributes to our understanding of the mechanisms that led to the construction of the large fortification surrounding Reims.Bei den 2015 Saint-Léonard am östlichen Stadtrand von Reims (Departement Marne) durchgeführten Ausgrabungen wurden Überreste aus dem 1. Weltkrieg, insbesondere der ersten Phase des Konfliktes, freigelegt. Ende September 1914 ist die Front nur durch eine erste Demarkationslinie materialisiert. Sie wird von Infanterietruppen verteidigt, die hinter kleinen Erdhügeln hocken oder sitzen.Im November 1914 werden in einer zweiten Phase nach einer Verlagerung der Front zahlreiche Schutzstände angelegt. Sie haben zahlreiche Spuren des Soldatenalltags geliefert: Konserven, Flaschen, Teile von Öfen, Lampen, Besteck, Uniformknöpfe, Zeitungen, doch auch Rattenskelette…In einer dritten Phase werden die Schutzstände, nachdem die Gräben vorrübergehend aufgegeben worden waren, zugeschüttet und die Schützengräben erweitert. Anfang 1916 werden sie definitiv aufgegeben, nur die Verbindungsgräben, die an die Front führen, werden bis Oktober 1918 genutzt.Diese Ausgrabung hat archäologische Fakten zum Übergang vom Bewegungskrieg zum Stellungskrieg geliefert. Sie bestärkt unsere Vorstellung von den Mechanismen, die zum Bau der bedeutenden Befestigungsanlage um Reims geführt hat

    L'enclos hallstattien de la "Rue des Castors" à Saint-Martin-sur-le-Pré (Marne)

    No full text
    • …
    corecore