5,333 research outputs found

    Du rural à l'urbain : les besoins et les motivations des personnes âgées pour vivre en milieu rural ou s'installer en milieu urbain

    Get PDF
    Après l’exode des jeunes des milieux ruraux, il semble que l’on assiste maintenant à l’exode des personnes âgées qui quittent les territoires ruraux pour s’en aller vivre vers les villes avoisinantes. Ce constat a déjà été fait dans d’autres régions du Québec et l’intérêt de faire une recherche sur ce sujet était de mieux connaître la situation régionale quant à l’exode des aînés des territoires ruraux dans la région du Saguenay–Lac-Saint-Jean. Il s’agissait aussi de mieux cerner les motivations et les besoins des personnes âgées à demeurer ou non dans le milieu rural où ils ont vécu et vivent encore pour certains. Ce rapport de recherche présente les résultats d’une recherche qui a été réalisée dans deux territoires ruraux du Saguenay–Lac-Saint-Jean, soit ceux du Bas-Saguenay Sud dans la MRC du-Fjord-du-Saguenay et de la MRC Domaine-du-Roy au Lac-Saint-Jean

    Glaciation et déglaciation dans la région Saguenay - Lac-Saint-Jean, Québec, Canada

    Get PDF
    Le Lac Saint-Jean est situé à l'intérieur du Bouclier Canadien aux sources du Saguenay. Il occupe la partie sud-est d'une dépression structurale d'environ 65 milles (105 km) de long par 35 milles (55 km) de large, limitée sur trois côtés par des escarpements de faille. Les basses terres du Lac-Saint-Jean se situent entre 350 et 600 pieds (100 et 180 m) au-dessus du niveau de la mer. Les hautes terres environnantes dominent de 200 pieds (60 m) à 2 500 pieds (750 m) environ la surface des basses terres. Aucun sédiment interglaciaire n'a été trouvé, jusqu'ici, dans la région Saguenay-Lac-Saint-Jean. Il semble donc que cette région fut entièrement couverte de glace au cours du Wisconsin et que le glacier ne se retira probablement pas de la région au cours de cette période glaciaire, contrairement aux basses terres du Saint-Laurent, plus au sud, qui furent découvertes à un stade du Wisconsin et où l'on a trouvé des sédiments interglaciaires datant de plus de 40 000 ans B.P. (38 050 B.C.).Les formes liées à l'écoulement glaciaire : drumlins, crêtes morainiques, stries glaciaires et roches moutonnées, notamment celles localisées sur les hautes terres du Bouclier canadien, indiquent que le glacier progressait, au maximum wisconsinien, suivant une direction générale SSO et sud. Par contre, dans les basses terres du Saguenay-Lac-Saint-Jean, les stries et les dispositions de cailloux traduisent un écoulement vers le sud-est. Plusieurs stries sont plus ou moins parallèles aux vallées du Saguenay et du Lac Kenogami. Ces dernières ont probablement été formées à la fin de la période glaciaire alors que la glace était mince et que son écoulement était conditionné par ces deux vallées, ainsi que par l'escarpement de faille dans la partie sud du Lac-Saint-Jean.Lake Saint-Jean is north of the Saint Lawrence at the head of Saguenay river. It lies in the southeast part of the extensive Lake Saint-Jean lowlands or basin. These low-lands are approximately 65 by 35 miles, their long dimension being northwest-southeast ; their elevation above sea-level ranges between 320 and 600 feet. The surrounding Laurentian highlands stand between 200 and 2 500 feet above the surface of the lowlands.Was the area covered by ice throughout the Wisconsin glacial stage, or was it free of ice at some time ? No interglacial sediments have been observed as yet within the limits of the map-area. On the Laurentian highlands, glacial striations, drumlins and washboard moraines indicate that during the last glacial phase, ice flowed in a general south to south-south westerly direction, when in the Lake Saint-Jean lowlands, glacial striations and till fabrics indicate ice movement toward southeast. These striations may have been made during the thinning of the ice, when ice was thin and its flow was partially influenced by Saguenay and Lake Kenogami valleys and by a fault-scarp that delimits the basin on the southeast. This scarp stands approximately 250 feet above the lowlands

    Les erratiques lointains de l’embouchure du Saguenay, Québec

    Get PDF
    Plusieurs centaines de cailloux erratiques ont été observés à l'embouchure du Saguenay, soit sur le rivage actuel, au pied d'escarpements d'érosion taillés dans des dépôts quaternaires, soit directement dans ces dépôts. Deux groupes d'indicateurs ont été distingués : ceux d'origine lointaine (400 à 500 km) et ceux d'origine proximale (100 à 200 km). Le premier groupe comprend principalement des cailloux de conglomérat, de dolomie à stromatolites et de dolomie sans structures algaires, d'âge protérozoïque; le second est composé surtout de calcaires de Trenton (Ordovicien) et d'anorthosite. Compte tenu de la direction générale de l'écoulement des glaces dans l'axe du Saguenay (écoulement déterminé à partir des stries et autres micro-formes), les calcaires proviennent du haut Saguenay (région de Saint-Honoré) ou du secteur sud du lac Saint-Jean, alors que les cailloux d'anorthosite proviennent du vaste massif de cette roche au Saguenay-Lac-Saint-Jean. Les cailloux de tillite et de dolomie, par contre, proviennent de la région des lacs Mistassini, Albanel et Waconichi, dans la partie centrale du Québec. Ceci implique un écoulement glaciaire wisconsinien vers le sud-est de cette région, soit vers l'embouchure du Saguenay (Tadoussac). Par conséquent, l'emplacement d'un dôme et d'une ligne de partage des glaces étaient situés quelque part à l'ouest ou au nord-ouest de la cuvette du lac Mistassini. Ces données confirment la valeur des modèles proposés récemment par quelques chercheurs et souligne l'intérêt d'inventorier les erratiques d'origine lointaine pour distinguer les principaux axes d'écoulement glaciaires.Many hundred erratics have been observed and mapped at the mouth of the Saguenay Fjord, both on the present shoreline cut into Quaternary deposits and in situ in these deposits. Two groups of indicators have been recognized: those of distal origin (400 to 500 km) and those of proximal origin (100 to 200 km). The first group of erratics is composed mainly of the following Precambrian lithologies: conglomerate, stromatolitic dolostone, and various kinds of dolostones. The second group is dominated by Ordovician (Trenton) limestone and anorthosite clasts. Based on the glacial flow in the Saguenay area (determined from striaes, and other micro-forms), the limestone erratics originated from the Upper Saguenay area (Saint-Honoré) or from the southern part of Lac Saint-Jean; similarly the anorthosite erratics are from the large anorthosite massif located in the Saguenay-Lac Saint-Jean area. Tillite and dolostone erratics originated from the area of Mistassini, Albanel and Waconichi lakes in the central Québec area. This implies a Wisconsinan glacial flow to the SE from that area downstream the Saguenay Fjord (Tadoussac), and consequently the existence of a dome and a regional ice divide located somewhere to the W or the NW of the Lac Mistassini basin. These data emphasize the validity of the models suggested recently by a few workers and stress the interest of mapping longdistance transported erratics to determine more accurately the major ice flows.Mehrere hundert erratische Kiesel wurden an der Mùndung des Saguenay beobachtet, sei es am gegenwârtigen Ufer am Fuss von in Quaternàrablage-rungen eingeschnittenen Erosionssteilhângen, sei es direkt in den Ablagerungen. Man hat zwei Gruppen von Leitgeschiebe erkannt: die weit entfernter Herkunft (400 bis 500 km) und die proximaler Herkunft (100 bis 200 km). Die erste Gruppe umfasst hauptsâchlich Kiesel von Konglomeraten, stromatolitischen Dolomiten und Dolomiten ohne Algenstruktur aus dem Proterozoikum; die zweite Gruppe besteht vor allem aus Kalksteinen von Trenton (aus dem Ordovizium) und Anorthosit. Berucksichtigt man die allgemeine Richtung des Eisflusses in der Achse des Saguenay (der Eisfluss ist mit Hilfe der Schrammen und anderen Mikro-Formen bestimmt worden), so stammen die Kalksteine vom Obersaguenay (Gebiet von Saint-Honoré) oder dem sùdlichen Teil des Lac Saint-Jean, wàhrend die Anorthosit-Kiesel von dem breiten Massiv dieses Gesteins am Saguenay-Lac-Saint-Jean stammen. Die Tillit und Dolomit-Kiesel hingegen stammen aus der Gegend der Seen Mistassini, Albanel und Waconichi, im Zentrum von Québec. Das bedeutet ein glaziales Fliessen im Wisconsinium nach Sùdosten in dieser Region, d.h. zur Mùndung des Saguenay (Tadoussac) hin. Folglich befanden sich eine Kuppel und eine Eisscheide irgendwo im Westen oder Nordwesten der Mulde des Mistassini-Sees. Dièse Angaben bestàtigen die Gùltigkeit der kûrzlich von einigen Forschern vorgeschlagenen Modelle und heben den Nutzen einer Bestandsaufnahme der weit transportierten erratischen Steine hervor, bei der Bestimmung der Hauptachsen des Eisflusses

    L’attraction et la rétention des diplômés universitaires immigrants pour le développement en région. Le cas de l’UQAC et de la région du Saguenay–Lac-Saint-Jean

    Get PDF
    Un projet de développement fait appel à divers éléments que ce soit sur le plan financier, matériel, logiciel et humain, au-delà de tout le capital humain demeure l’élément central. Comme dans beaucoup de régions au Québec, la région du Saguenay–Lac-Saint-Jean est aussi confrontée au problème de décroissance de la population et de pénurie de main-d’oeuvre. La région du Saguenay–Lac-Saint-Jean par l’intermédiaire de l’UQAC accueille chaque année beaucoup d’étudiants internationaux. Plusieurs de ces étudiants après leurs études retournent dans leur pays d’origine, d’autres cependant envisagent de faire leur carrière professionnelle au Saguenay–Lac-Saint-Jean. Que ce soit à l’université ou dans la vie sociale, les étudiants internationaux traversent des situations et des moments qui souvent sont déterminants dans leur décision de poursuivre ou non leur carrière professionnelle au Saguenay–Lac-Saint-Jean. Les résultats de cette recherche qualitative ont permis d’avoir une idée générale sur le processus d’intégration, les raisons et les motivations qui peuvent amener certains étudiants internationaux à poursuivre leur carrière professionnelle au Saguenay–Lac-Saint-Jean en contribuant au développement du territoire régional. De plus, les apports des étudiants internationaux et des travailleurs immigrants pour résoudre les problèmes de main-d’oeuvre, de décroissance démographique et d’augmentation de la diversité en région sont abordés dans la recherche. Il est apparu que si l'emploi demeure la raison majeure pour s’installer en région, d’autres éléments comme l’acception de la population locale, la nature et l’environnement, le bas coût de la vie et le style de vie moins stressant font également partie des facteurs qui peuvent inciter les étudiants internationaux à demeurer au Saguenay-Lac-Saint-Jean pour y faire leur carrière professionnelle

    Rotation des cultures annuelles et travail du sol en climat nordique : quelle combinaison semble la plus profitable au Saguenay-Lac-Saint-Jean?

    Get PDF
    Au Saguenay‒Lac-Saint-Jean, les cultures annuelles prennent de plus en plus d’ampleur au détriment des cultures pérennes. Toutefois, il y a peu d’information régionale sur les effets à long terme des pratiques culturales sur les rendements et les paramètres de la qualité des sols. L’objectif de cette étude a donc été de déterminer les effets des rotations des cultures annuelles et du travail du sol sur les rendements et les propriétés chimiques et physiques du sol. Trouver une combinaison de rotation et de travail du sol profitable dans le contexte nordique du Saguenay‒Lac-Saint-Jean est particulièrement important pour les producteurs de grandes cultures de la région

    La place des centres urbains dans l'organisation de l'espace régional du Saguenay-Lac-Saint-Jean

    Get PDF
    Dans la foulée du mouvement de réduction du nombre de municipalités et de fusion municipale au Québec, il est intéressant de voir quel est le portrait de la région du Saguenay-Lac-Saint-Jean notamment en termes d'organisation urbaine. Or, il s'avère que le Projet Atlas électronique du Saguenay-Lac-Saint-Jean a constitué un savoir géographique pouvant être utile à la compréhension de l'espace et à la prise de décision relative à la recomposition du territoire

    La désappropriation du secteur privé

    Get PDF
    D'abord historiquement formée dans la deuxième moitié du XIXe siècle, ensuite renforcie au cours des trois premières décennies du XXe siècle, et finalement tout à fait consolidée pendant les décennies 1950, 1960 et 1970, la traditionnelle classe entrepreneuriale du Saguenay-Lac-Saint-Jean s'érode comme peau de chagrin depuis 25 ans. Il s'agit d'une autre composante de la rupture économique majeure vécue dans cette région au tournant des années 1980. En réalité, le Saguenay-Lac-Saint-Jean s'avère de moins en moins propriétaire de ses entreprises dont les activités économiques sont de plus en plus intégrées par des succursales de grandes entreprises extérieures, souvent internationales ou multinationales

    L’atlas régional du Saguenay-Lac-Saint-Jean : une primeur québécoise

    Get PDF
    Une équipe de professeurs de géographie de l'Université du Québec à Chicoutimi vient de faire paraître les résultats d'une étude fouillée de leur région sous la forme d'un atlas du Saguenay-Lac-Saint-Jean. Ce texte présente l'ouvrage : son histoire, son contenu et son originalité. Dans un contexte où l'utilité des atlas régionaux est remise en cause, les auteurs, malgré tout, sont convaincus que cet atlas répond à un besoin de la population, autant au niveau de l'enseignement et de la recherche qu'en vue de la planification du développement régional.A staff of geography teachers at the University of Québec at Chicoutimi presents the results of a thorough regional analysis in the form of an atlas of the Saguenay-Lac-Saint-Jean region. This paper explains its history, describes its contents and indicates its originality. In a context where the utility of regional at lasses is questioned, the authors are convinced that their Atlas responds to the needs of the population as well in the areas of teaching and of research needs as in those of regional planning

    Caractérisation étiologique de la pancréatite aiguë médicamenteuse

    Full text link
    La pancréatite, qui désigne l’inflammation du pancréas, est une condition grave qui survient lorsque les enzymes pancréatiques, servant normalement à la digestion des aliments, digèrent le pancréas. Les causes les plus fréquentes sont la consommation excessive d’alcool et la migration de lithiases vésiculaires dans les voies biliaires. On reconnait également des formes moins fréquentes qui contribuent au fardeau de la maladie et la pancréatite induite par un médicament est l’une d’entre elles. En cours d’hospitalisation et lors du suivi, cette étiologie cause des difficultés aux médecins et aux pharmaciens qui doivent travailler de concert pour d’abord la diagnostiquer, mais également identifier le médicament déclencheur afin d’éviter la récurrence. Néanmoins, cette identification se voit complexifiée, dû à un manque de données probantes fiables et récentes concernant d’une part l’épidémiologie, mais aussi l’étiologie de cette condition. L’objectif principal de ce projet est d’étudier les cas de pancréatites aiguës médicamenteuses hospitalisés au Centre intégré universitaire de santé et services sociaux du Saguenay–Lac-Saint-Jean afin d'obtenir un portrait réel de cette étiologie en plus d’ajouter de nouvelles preuves à la littérature. La méthodologie repose sur la révision des dossiers médicaux des cas hospitalisés pour au moins une pancréatite médicamenteuse dans les six hôpitaux du Saguenay–Lac-Saint-Jean entre 2006 et 2014. Les données recueillies et leurs analyses ont permis de documenter les médicaments ayant causé une pancréatite aiguë médicamenteuse au Saguenay–Lac-Saint-Jean en plus de participer à l’avancement des connaissances actuelles par l’identification de médicaments non associés à la pancréatite aiguë jusqu’à maintenant.Pancreatitis, which refers to the inflammation of the pancreas, is a serious medical condition in which the pancreatic enzymes, that normally digest food, start to digest the pancreas. The most common causes are excessive alcohol consumption and gallstone migration into the bile ducts. Less common causes also contribute to the burden of the disease and drugs are one of them. Diagnosis of drug-induced pancreatitis and identification of the triggering drug in order to avoid recurrence is a challenge to both physicians and pharmacists. Moreover, identification of the causative drug is complex due to a lack of reliable and recent evidence concerning the epidemiology and the etiology of this condition. The main objective of this project is to study drug-induced acute pancreatitis cases hospitalized at the Centre intégré universitaire de santé et services sociaux of the Saguenay–Lac-Saint-Jean in order to obtain an accurate representation of this etiology in addition to adding new evidences to the literature. The methodology relies on the review of medical records of hospitalized cases for at least one drug-induced acute pancreatitis in the six hospitals of the Saguenay–Lac-Saint-Jean between 2006 and 2014. The data collected and their analyzes document drugs involved in acute pancreatitis in the Saguenay–Lac-Saint-Jean region in addition to participating in the advancement of our current knowledge by describing drugs that had not been associated with acute pancreatitis until now
    • …
    corecore