66 research outputs found

    Pratiques musicales dans les programmes actuels de lycée, en France (2001, 2010) : série littéraire et option facultative / série technologique : deux évolutions différentes

    Get PDF
    Actes des 12èmes Journées francophones de recherche en éducation musicale "Pratiques actuelles de l'enseignement et de l'apprentissage de la musique, LYON, 2014A la demande toujours croissante de pratique de la musique, que répond une institution comme le lycée qui, depuis 1802, a toujours proposé un enseignement musical de manière facultative, ou obligatoire mais au choix de l’élève, comme dans la série littéraire de la voie générale (à compter de 1967), ou encore dans la série actuellement dénommée TMD, technique dela musique et de la danse, dans la voie technologique (à compter de 1972) ? La contribution vise à déterminer et situer la place et le poids des pratiques musicales dans les prescriptions récentes de 2001 et de 2010 de la série L, de l’option facultative et de la série technologique. Méthodologiquement l’enquête est fondée sur l’archivage et l’analyse de contenu d’un ensemble de textes réglementaires recensés et analysés. A l’aune d’une théorie développée en psychologie cognitive comme celle des formats de connaissances (Tricot, 2008, 2014), nous caractérisons historiquement et épistémologiquement ce que peuvent être des « pratiques musicales » au sein de l’institution lycée.

    Représentations du concept de valeur dans les déclarations de 23 enseignants débutants et experts

    Get PDF
    (Académie de Toulouse)International audienceValues play a part in the intelligibility of the different patterns in the teaching of arts. The aim of this article is to establish the representations of the concept of value in the declarations of 23 or 48 music teachers, beginners and experts, when the question is asked explicitly, during an interview after observation of an hour long class which has been filmed. Six main variables are analysed. Is the question of values relevant in the relationships those teachers have with the subject they teach? What are the circumstances linked to their teaching in which this question is necessary? Is the term "value" clear? To what extent are these teachers able to define it (definition, synonyms)? What conception do they infer? Do these values have a meaning and, if so, what is it?Les valeurs participent à une intelligibilité des différents schémas dans l'enseignement des arts. Le présent article vise à établir les représentations du concept de valeur dans les déclarations de 23 ou 48 enseignants d'éducation musicale, débutants et experts, quand la question est posée explicitement, lors d'un entretien post observation filmée d'une heure de classe. Six grandes variables sont analysées. La question des valeurs se pose-t-elle dans le rapport qu'entretiennent ces enseignants à la discipline qu'ils enseignent ? Quelles sont les circonstances, liées à leur enseignement, dans lesquelles cette question s'impose ? Le terme valeur est-il clair ? Quelle capacité ont ces enseignants à le définir (définition, synonymes) ? Quelles sont les conceptions par inférence ? Ces valeurs ont-elles un sens, si oui, quel est-il

    Valeurs déclarées implicitement par des professeurs d'Éducation musicale

    Get PDF
    National audienceWe think that values contribute to an understanding of the different patterns in teaching art subjects, when they are made explicit. This article pertains to what is contained in the values as expressed by the music teachers when the question is first asked, implicitly. If the values are made up of preferences that predispose individuals to act in a certain way, they cannot as such be registered : they can only be reached by inference. In order to do so, five indicators are examined: the purposes of musical education, the personal qualities required, confidence in the present education system, satisfaction and feeling of freedom en the classroom. Wishing to integrate a subjectivity into our approach, which otherwise strives to be the most objective possible, keeping this subject in mind, we have turned our attention towards survey methods. Descriptive and inferential statistics tools as well as propositional speach analysis help us in each phase : from the description to the confirmation of results. Concerning the national part of the survey under study, approximately 190 answers by teachers are used. Our approach is to propose a description and an analysis between individuals. It would seem that an overall answer as concerns values is not possible, including one that would be valid for all situations and all levels of thought that you are likely to encounter in the complex area of education.Nous pensons que les valeurs participent à une intelligibilité des différents schémas dans l'enseignement des arts, lorsqu'elles sont explicitées. Cet article a trait à ce que recouvrent les valeurs dans les déclarations des enseignants d'éducation musicale quand la question est posée en premier lieu, implicitement. Si les valeurs sont des préférences qui prédisposent les individus à agir dans un sens déterminé, elles ne sont pas directement observables : on ne peut les atteindre que par inférence. Nous examinons cinq indicateurs : les finalités de l'éducation musicale, les qualités nécessaires pour l'enseigner, la confiance dans son système d'enseignement actuel, la satisfaction dans le métier, le sentiment de liberté en classe. Dans une démarche la plus objectivante possible, compte tenu du sujet, nous nous tournons vers les méthodes d'enquêtes. Les outils de la statistique descriptive et inférentielle ainsi que ceux de l'analyse propositionnelle des discours nous aident dans chaque phase : de la description à la validation des résultats. Pour la partie nationale de l'enquête, examinée, nous exploitons les réponses d'environ 190 enseignants. Nous procédons à une description et analyse interindividuelle. Il semble qu'on ne puisse avoir une réponse générale sur les valeurs, valable pour tous les niveaux de situations et de réflexion que l'on rencontre dans le domaine complexe de l'éducation

    Vers une didactique des pratiques vocales en collège : répertoires déclarés être chantés en Éducation musicale au collège

    Get PDF
    International audienceLe chant est l’une des activités principales de l’éducation musicale généraliste française au collège. Etant donné la quasi-absence de prescriptions précises en matière de compositions vocales à interpréter (arrêté, août 2008) et dès lors la liberté de choix qu’ont les enseignants, qu’en est-il des répertoires vocaux enseignés en collège ? Les cadres théoriques de la transposition didactique issue de la didactique des mathématiques (Chevallard, 1985) et des catégories musicales issues en grande partie de la musicologie historique servent de référence. Nous questionnons dans une visée descriptive-compréhensive, des enseignants d’éducation musicale (n=104) de quatre académies. La méthode employée est l’enquête par questionnaire (analyse quantitative à l’aide de statistiques descriptives -fréquences, rangs de moyenne- et inférentielles –Anovas, test de Tukey-), complétée par des entretiens (questions ouvertes) (n=30).Si des œuvres de toutes époques, du Moyen Âge à nos jours sont interprétées, c’est le répertoire des auteurs-compositeurs-interprètes de la chanson française (avec une majorité d’ACI dits de « la rive gauche » de 1945 à 1958) qui prédomine très largement, suivi par les répertoires anglo-saxon, jazz, traditionnel non français. Les logiques qui conduisent à ces choix sont liées à trois types de variables combinées : la faisabilité technique du chant, les notions musicales constitutives, les préférences de l’enseignants et les émotions ou sentiments susceptibles d’être suscitées. Il n’y aurait pas d’influence entre les 4 variables indépendantes testées (genre, âge/ancienneté, académie, type de collège) et les critères de choix. En revanche, l’hypothèse selon laquelle on trouverait une influence réciproque significative entre l’ancienneté dans le métier (11-15 ans et 21-25 ans) et l’académie de provenance et certains choix est confirmée. Enfin les rapports calculés à partir des quotas prescrits par les programmes en vigueur, entre grandes catégories vocales (chanson occidentale, non occidentale / répertoires savants) sont les mêmes que ceux qui émergent des réponses des enquêtés.Selon les résultats d’une enquête précédente (2005), on pourrait conclure que ces répertoires scolaires seraient fondés avant tout sur des pratiques chantées et jouées développées après l’entrée dans le métier et non pas durant le cursus universitaire ou musical spécialisé

    Outils, espace -classe, valeurs, dans les programmes d'Éducation musicale, au collège, de 1925 à 1998

    Get PDF
    National audienceL'article s'attache à décrire puis analyser l'évolution de la présence de différents outils technologiques dans l'espace de la classe d'éducation musicale au collège au travers de ce que préconisent les arrêtés d'instructions et de programmes de 1925 à 1998. Ces outils sont majoritairement utilisés par l'enseignant avant d'être proposés aux élèves à partir de 1977. D'une manière générale, ils sont destinés à diffuser de la musique et/ou à en produire, à se mettre au service des stratégies d'enseignement apprentissage, au service de la concrétisation de l'abstraction du langage musical, mais également de la cohérence du cours, à favoriser l'expression, le travail de coordination l'expression de la créativité des élèves et du professeur

    Chanter dans la tranchée : de la quasi insouciance des ponts de Paris aux espoirs des tranchées de Lagny

    Get PDF
    National audienceLes études tant historiques que musicologiques ou encore journalistiques médiatisent largement, depuis quelques décennies, les chansons produites dans les cafés-concerts, les cabarets. Mais il est une catégorie de chansons, produites en un lieu spécifique à la Première guerre, que les travaux scientifiques questionnent moins : c'est la chanson des poilus reprise, détournée, consignée, composée et recomposée, dont la présence dans les journaux de tranchées atteste de la vitalité. Nous proposons à partir de la chanson Dans les tranchées de Lagny, dont l’auteur est resté anonyme, d’envisager quelques-uns des savoirs à enseigner dans le cadre de processus d’apprentissage spécifiques à l’éducation musicale en collège, ou à la musique en lycée. Les élèves sont invités à mener une double enquête pour connaître, faire (pour la partie vocale par exemple) et comprendre le quotidien des tranchées, dans les longs moments d’attente, pour sortir de l’horreur et du bruit de la guerre

    Structuration des programmes d'enseignement musical, en France, de 1925 Ă  1997

    Get PDF
    (http ://www.leducation-musicale.com/)National audienceCet article présente l'évolution de l'architecture ainsi que des finalités énoncées dans sept séries d'instructions et programmes de 1925 à 1995-1998. L'approche est résolument chronologique et comparative. Cette analyse a pour objectif d'inférer les valeurs présentes implicitement dans ces textes sachant que toute culture scolaire est une construction fondée sur des choix. D'une manière générale, la permanence de la valeur accordée au chant, à l'écoute, à un discours sur la musique, quel qu'en soit le vecteur, s'observe. Au terme de cette analyse, une hypothèse se présente : de grandes tendances s'observeraient entre les valeurs inférées par ces programmes et celles décrites par un certain nombre de penseurs (Lipovetsky, 1983, Boisvert, 1998, Ramaut-Chevassus, 2000, Boudinet, 2006) à propos de la modernité et de la post-modernité. Tendances plutôt modernes de 1925, aux années 1970 : références communes très présentes (notions relatives au langage tonal, styles musicaux, rapport hiérarchisé des œuvres issues du répertoire savant occidental sur celles du répertoire populaire) fondées sur une approche chronologique de l'histoire, attachement à l'explicitation du phénomène musical sur des fondements théoriques traversent une conception dans laquelle les acquis s'accumulent. Tendances post modernes dans les trois dernières séries, 1977, 1985, 1995 : recul de l'histoire renforcé par l'abandon de l'approche chronologique, disparition de l'expression "histoire de la musique" (occidentale) ainsi que de références à des œuvres, "ouverture" aux "cultures" musicales non occidentales, dé-hiérarchisation (Boudinet, 2006) des répertoires dès lors que le concept de relativité est posé, abandon du terme solfège au profit du "langage musical" ainsi que d'une approche notionnelle, transversale à tous les genres musicaux, primat donné à la sensibilité aux émotions et à la pratique, sur la théorie, avènement de l'expression de l'élève, du sujet au travers des activités d'invention et de création, déclinaison en compétences, avènement de l'élève en tant que sujet critique capable de discernement

    Changes in Conceptions of Music Education in Junior High School Curricula during the Twentieth Century in France

    Get PDF
    International audienceThe paper aims at describing and analysing the emerging explicit and implicit values in seven series of curriculum for the teaching of music from 1925 to 1997. The dimensions and transformations which can be found in these official texts are analysed from an epistemic and didactic point of view according to the text analysis method (Tropes software). The analyses highlight different teaching approaches. Before 1977, the references employed show that these texts are more teaching-oriented than learning-oriented. The various sorts of knowledge are superimposed according to positivist cumulative even teleological logic as regards the history of music, solfeggio, audition and singing. 1977 marks a transition: training in art and through art. From 1977 to 1998, historic determinism is replaced by a constructivist representation of knowledge: the advent of the subject pupil, the primacy of sensitivity and of practice over knowledge. The auto-structuring aims (expression, invention) replace the hetero-structuring aims (works, history of music, solfeggio)

    Textes officiels pour la chorale dans l'enseignement secondaire. Contradictions et valeurs par inférence, 1938-2002

    Get PDF
    National audienceL'article tente de déloger les valeurs, par inférence, des différents textes officiels qui régissent l'enseignement choral dans le collège de l'école publique française de 1938 à 2002. Quelles en sont les finalités et idéologies sous-jacentes, à quelle utilité sociale renvoie-t-elles, quels répertoires sont recommandés, quelles sont les modalités d'enseignement, quelle place/rôle est donnée à l'élève en regard de celui de l'enseignant ? Le recensement quasi exhaustif des circulaires, l'analyse sémantique, syntaxique font apparaitre l'utilité reconnue du chant choral relativement à la construction de l'individu dans un collectif. Cette utilité est entres autres contredite par les diminutions des heures allouées à cet enseignement

    Histoire et caractéristiques de la musique au lycée, en France : entre académisme et socioconstructivisme

    Get PDF
    International audienceCet article vise à recenser les principaux événements et traits qui jalonnent et caractérisent l’histoire de la discipline actuellement dénommée Musique, au lycée, en France, en regard de l’histoire générale du lycée. C’est à partir d’articles et d’ouvrages publiés sur la question, complétés par nos propres recherches que nous menons l’enquête : ensemble de textes réglementaires recensés et analysés (lois, décrets, arrêtés, circulaires, notes de service, ordonnances) publiés aux Journaux officiels, archives, récits biographiques et documents recueillis lors d’entretiens menés avec des enseignants de lycées et l’Inspection générale. La chronologie comparée de l’histoire générale du lycée et de l’histoire de la discipline musique en particulier, ainsi constituée et qui se trouve sur le site de L’Éducation musicale complète notre récit1. Une première analyse (didactico-historique) est proposée sur l’ensemble de ces données
    • …
    corecore