Location of Repository

Le médium photographique : un modèle processuel dans l'écriture cinématographique d'Agnès Varda dans le film Salut les cubains

By Kawthar Grar

Abstract

Le présent mémoire vise à sonder les alliages entre l'image fixe et l'image animée tels qu'ils s'articulent au sein de Salut les Cubains, réalisé en 1962 suite à un voyage d'Agnès Varda à Cuba. En effet, la cinéaste faisait partie d'une délégation d'artistes invités par l'Institut national du cinéma cubain en 1961. De ce voyage, elle prit des milliers de clichés. En choisissant 1800 photos, elle en fit un film qui combine les médiums de la photographie et du cinéma. Étudier l'oeuvre de la cinéaste nous a permis d'investir l'intrication de deux médiums constamment présents dans son travail; la photographie et le cinéma. Sous quels aspects le médium photographique constitue-t-il un modèle processuel dans l'écriture cinématographique d'Agnès Varda? Voilà la question fondamentale articulant ce mémoire. En usant des approches sémiologiques et psychanalytiques, nous avons démontré sous quels modes la photographie détermine conceptuellement et investit plastiquement les oeuvres de la cinéaste. Nous avons ainsi examiné les répercussions narratives produites par la photographie sur la structure du film. Elle participe au récit et en module toute la trame filmique. Le processus créatif de la cinéaste se voit infléchi par la pratique photographique. Nous croyons que le couplage des deux médiums, par effet d'association, narre la photographie et fixe le cinéma dans un espace temps. La photographie se voit investi de propriétés appartenant au médium filmique et qui lui étaient jusqu'alors étrangères; tels une inscription dans la temporalité et un potentiel de narrativité lié à la diégèse. Ce travail vise à mettre en lumière l'entrelacement des propriétés formelles des deux médiums et les conséquences d'une telle intermédialité sur la structure finale de l'oeuvre. Cette recherche nous aura permis de saisir la volonté de la cinéaste de briser les frontières, quelles qu'elles soient. Nous pourrions avancer que Salut les Cubains s'inscrit dans cette réflexion sur le temps. En intégrant la photographie dans le cinéma, Agnès Varda sonde la définition même des images et leur pérennité retrouvée grâce à la durée.\ud ______________________________________________________________________________ \ud MOTS-CLÉS DE L’AUTEUR : cinéma, photographie, intermédialité, Agnès Varda, Salut les Cubain

Topics: Varda Agnès 1928-, Salut les cubains (Film cinématograhique), Cinéma, Intermédialité, Photographie artistique
Year: 2010
OAI identifier: oai:www.archipel.uqam.ca:3391

Suggested articles


To submit an update or takedown request for this paper, please submit an Update/Correction/Removal Request.