Article thumbnail
Location of Repository

Bird's-foot violet (Viola pedata) optimal microhabitat characteristics in Ontario tallgrass prairie remnants

By Melinda J. Thompson

Abstract

La violette birds-foot (Viola pedata) est une plante herbacée qui occupe les milieux ouverts, perturbés, bien drainés et à sols sableux de l'Est de l'Amérique du Nord. Au Canada, où cette espèce est désignée «en voie de disparition», toutes ses populations se retrouvent uniquement dans le sud de l'Ontario dans des habitats extrêmement rares, les prairies à hautes herbes et/ou savanes de chênes. Les objectifs de cette étude étaient de déterminer les exigences de microhabitat optimales permettant à Viola pedata de survivre, fleurir et produire des graines, ainsi que de fournir des valeurs seuil pour recommander des brûlages dirigés ou d'autres formes d'aménagement. Des données détaillées d'habitat, en particulier la quantité de lumière disponible sous le couvert des arbres, les espèces associées, les caractéristiques du sol et le recouvrement de différents types de litière, ont été récoltées dans 180 microquadrats localisés dans quatre populations de Viola pedata en Ontario. Ces données ont été utilisées pour évaluer trois catégories de conditions d'habitat de Viola pedata (microquadrats avec Viola pedata; microquadrats sans Viola pedata, mais à proximité de microquadrats avec Viola pedata; microquadrats sans Viola pedata, mais très éloignés de microquadrats avec Viola pedata) dans un site récemment brûlé et dans trois sites non brûlés. Des analyses de régression indiquent que le nombre de feuilles produites par les plants de Viola pedata est corrélé positivement avec le pourcentage d'ouverture du couvert arborescent. L'analyse canonique des correspondances révèle que les microquadrats qui contiennent Viola pedata sont associés à un pourcentage de sol à nu plus élevé. La perturbation par le feu produit une augmentation du nombre de fleurs et de la vigueur des plants de Viola pedata, ainsi qu'une augmentation des probabilités de germination des graines suite à la réduction de la quantité de litière. Les analyses ont déterminé que les facteurs écologiques les plus importants affectant Viola pedata, sur tous les sites, étaient le pourcentage d'ouverture du couvert arborescent et de sol à nu. L'ouverture du couvert arborescent affecte directement la survie, la vigueur et la production de fleurs, alors que le sol à nu affecte la régénération et la germination en réduisant la compétition. De ces analyses, il ressort qu'une valeur seuil d'au moins 15 pourcent d'ouverture du couvert arborescent est requis pour assurer la survie d'individus reproducteurs de Viola pedata dans le sud de l'Ontario. Les résultats de cette étude seront utilisés pour développer des critères d'aménagement pour la conservation de Viola pedata au Canada. ______________________________________________________________________________ MOTS-CLÉS DE L’AUTEUR : Viola pedata, Plante menacée, Habitat, Vestiges de prairie, Conservation

Topics: Habitat, Violette pédalée, Prairie, Ontario (Province)
Year: 2006
OAI identifier: oai:www.archipel.uqam.ca:2905

Suggested articles


To submit an update or takedown request for this paper, please submit an Update/Correction/Removal Request.