Article thumbnail
Location of Repository

Populations marginalisées et intervention sociale en contexte de ruralité : rapport d'une recherche-action participative menée sur le territoire de la MRC des Etchemins

By chercheur principal Jean-Yves Desgagnés, chercheure associée Lorraine Gaudreau, chercheure associée Sophie Dupéré, auxiliaire de recherche Corinne Vézeau and auxiliaire de recherche Georges Goma-Gakissa

Abstract

Au Québec, les pratiques d’intervention sociale en milieu rural sont peu, pour ne pas dire pas documentées (Roy, 2013; Roy & Tremblay, 2012). Toujours en milieu rural, il en va de même pour les particularités des problématiques de la pauvreté, de la marginalisation et de l’exclusion, ainsi que pour celles de l’inclusion sociale qui préoccupent pourtant de nombreux acteurs de ces milieux. Plus largement, « l’ignorance actuelle des problématiques vécues dans les communautés rurales soulève des questions sur le plan de la justice sociale et de l’égalité » (Roy, 2013, p. 7), deux valeurs fondatrices de la pratique du travail social. Cerner davantage ces problématiques s’avère donc bénéfique pour les programmes de travail social du Québec, mais aussi pour les intervenantes et les intervenants sociaux déjà sur le terrain, pour les personnes aux prises avec des difficultés et vivant dans ces territoires ainsi que pour l’ensemble de la population québécoise. En effet, selon Jean, Desrosiers et Dionne (2014), le quart des Québécois-e-s ferait l’expérience quotidienne de la ruralité, 90 % du territoire habité au Québec étant rural, soit environ 180 000 km2 parsemés de quelque mille municipalités fortement attachées à leur identité. Cet état de situation nous a amené-e-s à mettre en branle un programme de recherche au carrefour de trois grandes préoccupations : la marginalité (plus précisément la pauvreté pour cette recherche), l’intervention sociale et la ruralité. Une recherche exploratoire était alors tout indiquée pour saisir les besoins du milieu sur le plan des connaissances à développer au regard des préoccupations identifiées et pour amorcer le travail de détermination des axes d’une programmation de recherche pour notre équipe, en vue de la mise en place d’une chaire de recherche. Une première recherche exploratoire a été menée en 2014-2015 sur le territoire de la municipalité régionale de comté (MRC) de Lotbinière, en partenariat avec le Groupe de réflexion et d’action sur la pauvreté (GRAP) dans la MRC de Lotbinière. Les résultats de cette recherche ont été l’objet d’un premier rapport de recherche publié en janvier 2015. Au cours de l’année 2015-2016, un deuxième projet de recherche exploratoire a cette fois-ci été mené dans la MRC des Etchemins, en partenariat avec le GRAP des Etchemins. Le présent rapport de recherche, qui est le fruit de ce projet, se divise en cinq parties. La première partie décrit la problématique de l’intervention sociale, en contexte de pauvreté économique et de ruralité, et la seconde, le territoire dans lequel la recherche a été réalisée. La troisième partie en trace les contours méthodologiques. La quatrième met au jour les résultats obtenus au moment des entretiens collectifs non mixtes, alors que la cinquième dévoile les résultats issus du croisement de savoirs. Enfin, la conclusion propose quelques grands constats et pistes de recherche au regard de l’analyse des données et des objectifs poursuivis par cette recherche. Un court texte rend ensuite compte des forces et des limites de la recherche. D’emblée, signalons que, compte tenu du caractère exploratoire de la recherche, il convient d’être prudent-e sur les conclusions à en tirer, celles-ci ne pouvant pour le moment que s’appliquer au territoire ayant fait l’objet de la recherche. Toutefois, à la lecture des résultats obtenus, vous pourrez constater que les connaissances mises au jour permettent de cerner plusieurs éléments relatifs à l’intervention sociale en contexte de pauvreté économique et de ruralité, lesquels peuvent conduire à l’amélioration des pratiques en cours ou à une plus grande reconnaissance/diffusion des pratiques aidantes pour les personnes en situation de pauvreté. De plus, la méthodologie utilisée, soit un croisement de savoirs issus des expertises de trois groupes particuliers (intervenant-e-s, personnes en situation de pauvreté et chercheur-e-s), ouvre la voie à ce qui pourrait devenir une façon originale de porter un regard analytique sur l’intervention; une façon de faire pouvant se développer particulièrement en milieu rural

Year: 2016
OAI identifier: oai:semaphore.uqar.ca:1269
Provided by: Sémaphore

Suggested articles


To submit an update or takedown request for this paper, please submit an Update/Correction/Removal Request.