Article thumbnail

"Using original environmental concepts in recent-past buildings preservation"

By Vanessa Fernandez

Abstract

International audienceCet article interroge les pratiques de la rénovation des édifices vitrés du XXème siècle. A travers les exemples du siège de l'UNESCO (Breuer, Nervi, Zehrfuss, 1953-1958) et du Secrétariat de Chandigarh (Le Corbusier, 1953), l'auteur met en évidence l'émergence des principes bioclimatiques dans les dispositifs de confort des immeubles administratifs de cette époque. Ces principes, mal compris à l'époque, nous paraissent aujourd'hui plus avancés, car plus proches de nos préoccupations actuelles pour garantir le confort tout en s'appuyant sur des moyens naturels et donc peu énergivores. Les projets de rénovations devraient donc tenir compte de ces spécificités et renforcer les concepts d'origine, en y appliquant la technologie d'aujourd'hui. A l'appui de cette conviction, l'exemple de la rénovation de l'immeuble du Centrosoyus nous montre le fossé qui persiste entre les dispositifs contemporains, comme la double façade vitrée ventilée, et les ancêtres de ces systèmes, incompris et inexploités dans les propositions de restauration

Topics: controle de l'environnement, Architecture -- 1945-1970, Patrimoine XXème siècle, [SHS.ARCHI]Humanities and Social Sciences/Architecture, space management
Publisher: Mount Ida Press
Year: 2011
OAI identifier: oai:HAL:hal-01555389v1
Download PDF:
Sorry, we are unable to provide the full text but you may find it at the following location(s):
  • https://hal.archives-ouvertes.... (external link)
  • https://hal.archives-ouvertes.... (external link)
  • https://hal.archives-ouvertes.... (external link)

  • To submit an update or takedown request for this paper, please submit an Update/Correction/Removal Request.

    Suggested articles