Article thumbnail

De la parole des conteurs aux contes édités : l’exemple de l’Acadie

By Ronald Labelle

Abstract

Il y a aujourd’hui un regain d’intérêt pour le conte oral. Au Québec, en France et récemment en Acadie, les festivals de contes se multiplient. Les participants puisent leur répertoire dans leurs souvenirs personnels, dans les archives ou dans des recueils, mais ils ne font qu’effleurer ce vaste domaine. L’ironie fait que cette redécouverte ait lieu précisément au moment où disparaît la dernière génération des conteurs traditionnels acadiens. Les jeunes conteurs ne peuvent ni voir ni entendre ces maîtres, derniers représentants d’une tradition millénaire. Leur répertoire a cependant été sauvé en grande partie dans les archives, mais à peu près rien de cela n’est connu du public, car les contes publiés sont trop souvent tirés des collections classiques européennes. Devant ce potentiel inattendu, les ethnologues pourront diffuser le conte traditionnel de l’Acadie et du Canada français à condition de se doter des outils appropriés à l’entreprise

Publisher: 'Consortium Erudit'
Year: 2009
DOI identifier: 10.7202/045130ar
OAI identifier: oai:erudit.org:045130ar
Provided by: Érudit

Suggested articles


To submit an update or takedown request for this paper, please submit an Update/Correction/Removal Request.