La théologie de Thomas d'Aquin et la formation de l'État moderne

Abstract

L'auteur indique que saint Thomas d'Aquin a réintroduit en Europe la théorie proprement politique, distincte de la théologie. Il montre aussi que la science politique moderne est entrée en rupture avec la tradition thomiste précisément, et paradoxalement eu égard à son image de théorie laïcisée, par une réintroduction de la théologie. L'auteur compare ensuite les deux doctrines sur la question des libertés individuelles et montre que le thomisme, tout en ne reconnaissant pas l'État et les droits de l'Homme, ces deux piliers de la science politique moderne, est beaucoup plus à même que cette dernière d'expliquer la réalité de la politique et du droit contemporains.Villey Michel. La théologie de Thomas d'Aquin et la formation de l'État moderne. In: Théologie et droit dans la science politique de l'État moderne. Actes de la table ronde de Rome (12-14 novembre 1987) Rome : École Française de Rome, 1991. pp. 31-49. (Publications de l'École française de Rome, 147

Similar works

Full text

thumbnail-image

Périodiques Scientifiques en Édition Électronique

Full text is not available
oai:persee:article/efr_0000-0000_1991_act_147_1_4160Last time updated on 11/15/2016

Having an issue?

Is data on this page outdated, violates copyrights or anything else? Report the problem now and we will take corresponding actions after reviewing your request.