10.3406/quate.1999.1641

L'élévation et les variations du niveau marin à l'Holocène terminal dans l'Ouest français : une approche par les dépôts de tempêtes [Sea-level elevation and variation during late holocene in western France ; storm surge relicts as indicators]

Abstract

During late Holocene sea-level in Britain (Western France) has been rising slowly. Though, some rapid rise and fall events have been documented, together with extreme storms surges. In order to understand better this chronology field work has been undertaken in specific places, where extreme events are easy to distinguish from long term trends. The first results of this european contract (ENV4 CT 97 0488, University of Coventry) are presented. Some new information about oscillations of sea-level is develloped. Storm surge deposits are more frequently found in the 2600-2300 period. This may be explained by a climatic shift occuring at that time, but also because of better local conditions for deposit preservation. Morphological effects of the S.L.R. are discussed : rapid events, such as storms do not appear to modify significantly the meso-scale rythm of barrier evolution. These results are close to those predicted by models. At micro-scale level, evolution is not responding to model and rapid events seem to have quite an important role.Au cours de l'Holocène terminal le niveau marin en Bretagne a connu à la fois une variation lente et régulière et des pulsations successives, accompagnées d'événements paroxysmaux. L'étude de sites dans lesquels on peut comparer des signatures d'événements et des indicateurs de tendances a été entreprise dans le cadre de contrats européens. Elle permet de préciser la chronologie des oscillations, en particulier celle de 3400-2800 BP et constate que la fréquence des dépôts de tempêtes datés d'entre 2600 et 2300 BP est plus élevée. Ce peut être dû à une particularité climatique de cette période aussi bien qu'à des circonstances locales favorisant la conservation des dépôts. Les effets morphologiques de cette évolution holocène du plan d'eau sont discutés. Il semble que sur des pas de temps de l'ordre de 1000 ans (et plus) les tempêtes ne parviennent pas à modifier notablement la relation linéaire entre élévation de la mer et recul des systèmes de barrière. Ces résultats sont conformes à ceux de nombres de modèles. Sur des pas de temps plus courts, il est probable que l'évolution n'est pas modélisable avec un tel déterminisme.Regnauld Hervé. L'élévation et les variations du niveau marin à l'Holocène terminal dans l'Ouest français : une approche par les dépôts de tempêtes [Sea-level elevation and variation during late holocene in western France ; storm surge relicts as indicators]. In: Quaternaire, vol. 10, n°2-3, 1999. pp. 181-188

Similar works

Full text

thumbnail-image

Périodiques Scientifiques en Édition Électronique

Full text is not available
oai:persee:article/quate_1142-2904_1999_num_10_2_1641Last time updated on 11/15/2016

Having an issue?

Is data on this page outdated, violates copyrights or anything else? Report the problem now and we will take corresponding actions after reviewing your request.