10.3406/quate.1993.1986

Le système de terrasses du Bassin de la Somme: Modèle d'évolution morpho-sédimentaire cyclique et cadre paléoenvironnemental pour le Paléolithique.

Abstract

The new field research, led on all the Somme valley terraces since 1987 proposes, for this type prehistorical land, a global geological and geomorphological frame integrating ancient data and recent archeological excavation results: longitudinal profiles, cartography and detailed synthetic profiles of alluvial units, stratigraphy and dynamic settlement of river deposits and loess. The reflexion work is based on a study of the geometry of the terraces system, resulting in a nine-stepped alluvial units système valid for 70 km of valley. In this precise frame, it is possible to integrate a study of different alluvial units, allowing us to interpret each alluvial sequence as the morphosedimentary consequence of a glacial-interglacial climatic cycle. This hypothesis is confirmed by confrontation with the pedosedimentary balance of the cover deposits sequences (loess-paleosoils). The work results synthesis proposes an approach of the building of the terraces system and a first chronostratigraphic interpretation hypothesis. The Somme valley terraces system then appears as an original answering model to the quaternary climatic variations since 800 000 BP and a reference frame for paleolithic studies.Les nouvelles recherches de terrain, menées sur l'ensemble du système de terrasses du bassin de la Somme depuis 1987, débouchent sur la définition, pour cette région type de la Préhistoire, d'un cadre géologique et géomorphologique global dans lequel s'intègrent les nombreuses données anciennes et les résultats des fouilles récentes: profils en long, cartographie et coupes synthétiques détaillées des nappes alluviales, stratigraphie et dynamique de mise en place des dépôts fluviatiles et loessiques. La démarche repose sur une étude de la géométrie des terrasses aboutissant à la définition d'un système de 9 nappes alluviales étagées, valable sur 70 km de vallée. Dans ce cadre précis, peut ensuite s'intégrer une étude des différentes séquences alluviales, qui amène à interpréter chaque nappe comme le bilan morpho-sédimentaire d'un cycle climatique glaciaire-interglaciaire; interprétation confirmée par la confrontation avec les bilans pédo-sédimentaires des séquences de couverture (loess-paléosols). La synthèse des résultats propose une approche de la formation du système de terrasses et une première hypothèse d'interprétation chronostratigraphique. Le système de terrasses de la Somme apparaît alors comme un modèle original de réponse aux variations climatiques quaternaires depuis environ 800 000 BP et un cadre de référence pour l'étude du Paléolithique.Antoine Pierre. Le système de terrasses du Bassin de la Somme: Modèle d'évolution morpho-sédimentaire cyclique et cadre paléoenvironnemental pour le Paléolithique. In: Quaternaire, vol. 4, n°1, 1993. pp. 3-16

Similar works

Full text

thumbnail-image

Périodiques Scientifiques en Édition Électronique

Full text is not available
oai:persee:article/quate_1142-2904_1993_num_4_1_1986Last time updated on 11/15/2016

Having an issue?

Is data on this page outdated, violates copyrights or anything else? Report the problem now and we will take corresponding actions after reviewing your request.