Location of Repository

L'inventaire des manuscrits de Lagrange et la mécanique, avec l'édition du manuscrit de Lagrange: "Differentes notes sur les ouvrages de macanique et sur ceux d'algebre"

By M. T. BORGATO and L. PEPE

Abstract

Une grande partie des manuscrits de Lagrange sont gardés dans la Bibliothèque de l’Institut de France. Ces manuscrits étaient chez Lagrange quand il mourut Paris le 10 avril 1813 (il était né à Turin le 25 janvier 1736), et furent achetés par Lazare Carnot, Ministre de l’Intérieur, et déposés à l’Institut. Une Commission composée par Legendre, Prony, Poisson et Lacroix, fut chargée de l’examen de ces manuscrits, qui furent reliés en seize volumes (dix en folio et six en quarto). Le neuvième volume en folio (Ms. 909) contient, sous le titre « Arithmétique, Géométrie, questions diverses », vingt pièces. Il s’agit en général de mémoires inachevés, de brouillons de calcul, de notes historiques sur des ouvrages d’analyse ou de mécanique, que la Commission n’a pas considérés dignes d’être imprimés. Une partie assez homogène a été recueillie sous un titre unique : «Différentes note sur les ouvrages de mécanique et sur ceux d’Algèbre». Ces notes, publiées intégralement en appendice, avec la reproduction des figures du texte et l’indication des feuillets, nous donnes les sources des notes historique si fréquentes dans les ouvrages de Lagrange, surtout dans les deux éditions de sa Mécanique Analytique. On y trouve les références et l’analyse critique des œuvres de Varignon, Del Monte, Stevin, Roberval, Descartes, Pardies, Lamy, Casati, Benedetti, Roemer. C’est ici qu’on retrouve le côte érudit de Lagrange historien que Auguste Comte désignait comme « le seul géomètre qui ait dignement aperçu l’alliance ultérieure de l’esprit historique avec l’esprit scientifique, destinée à caractériser la plus haute perfection des spéculations positives ». Enfin, la reproduction directe des figures semble avoir un intérêt, pas seulement pur l’édition critique du texte. En effet nous retrouvons ici les figure que Lagrange employait dans son étude, mais qu’il a voulu éliminer de son ouvrage

Topics: Lagrange, Manuscrits, Mécanique
Publisher: Accademia delle Scienze di Torino:via Maria Vittoria 3, 10123 Turin Italy:011 39 11 510047
Year: 1990
OAI identifier: oai:iris.unife.it:11392/460328
Download PDF:
Sorry, we are unable to provide the full text but you may find it at the following location(s):
  • http://hdl.handle.net/11392/46... (external link)
  • Suggested articles


    To submit an update or takedown request for this paper, please submit an Update/Correction/Removal Request.