Article thumbnail

La présence sur le terrain est-elle toujours nécessaire en géoscience ?: Exemple des programmes d'hydro-glaciologie du Spitsberg (79°N)

By Madeleine Griselin

Abstract

National audienceÀ l'heure de l'abondance en matière d'images satellite, à l'heure où nos ordinateurs voient leurs capacités décuplées tous les 18 mois, à l'heure de la transmission automatique des données et d'un développement d'une très haute technologie impensable il y a quelques années, est-il encore nécessaire pour un scientifique d'être présent sur le terrain ? C'est ce à quoi va tenter de répondre cet article, fondé sur une expérience personnelle longue en milieu polaire (Spitsberg). Si terrain il y a, la façon de l'aborder a forcément évolué avec les progrès techniques et la vie du scientifique en Arctique a donc changé aussi, même si le vieil adage inuit reste d'actualité : "En Arctique le temps (météo) et la glace décident.

Topics: hydrologie, Svalbard, Arctique, Spitsberg, terrain, glaciologie, [SHS.GEO]Humanities and Social Sciences/Geography
Publisher: 'CAIRN'
Year: 2010
DOI identifier: 10.3917/lig.741.0027
OAI identifier: oai:HAL:hal-00731681v1
Download PDF:
Sorry, we are unable to provide the full text but you may find it at the following location(s):
  • https://hal.archives-ouvertes.... (external link)
  • https://hal.archives-ouvertes.... (external link)
  • https://hal.archives-ouvertes.... (external link)
  • Suggested articles


    To submit an update or takedown request for this paper, please submit an Update/Correction/Removal Request.