research

Burins du Chasséen méridional

Abstract

The lithic industries of the end of the fifth and beginning of the fourth millennium B.C. in south of France and Catalogne (Chasseen, Montbolo, Molinot, Sepulcros de Fosa cultures) rely for the most part on the importation of blades, and bladelet cores knapped by pressure after thermal treatment, on bedoulien flint from Vaucluse. The study of the distribution and function of a burin sample of these lithic industries highlights several facts concerning these tools: • most of them are used by the lateral edges to scrape plants, however there exists a certain functional variation; • the transformation of supports into burins frequently corresponds to the recycling of a previously used tool; the burin blow technique derives from the lithic style of tool handling; • burins are used concurrently with other “equivalent-burins” derived from other techniques used for the same function; • these techniques (burin shaping, plants scraping,) are not shared by all the users of the lithic industries imported from western Provence. This demonstrates selective choices in the cultural borrowings and transfers between the groups linked by their usage of the same lithic production centres.Les industries lithiques de la fin du ve millénaire et du début du ive millénaire dans le Midi de la France et en Catalogne (Chasséen, Montbolo, Molinot, Sepulcros de Fosa) reposent en grande partie sur des importations de lames et de nucléus à lamelles débités par pression après traitement thermique, en silex bédoulien d'origine vauclusienne. L'étude de la répartition et de la fonction d'un échantillon de burins de ces industries lithiques met en évidence plusieurs faits concernant ces outils : • la majorité d'entre eux sont utilisés par les dièdres latéraux pour racler certains végétaux, mais il existe cependant une certaine variabilité fonctionnelle ; • la transformation des supports en burins constitue fréquemment un recyclage d'un outil déjà utilisé ; la technique du coup de burin relève en cela d'une modalité de gestion des outillages lithiques ; • les burins sont utilisés concurremment à des “équivalents – burins” relevant d'autres modalités techniques, pour les mêmes fonctions ; • ces techniques (façonnage des burins, raclage de certains végétaux) ne sont pas partagées par tous les utilisateurs des industries lithiques importées de Provence occidentale, ce qui témoigne de choix ou de filtres dans les emprunts et transferts culturels entre les groupes liés par le recours aux mêmes centres de production lithique

Similar works

This paper was published in HAL-Paris1.

Having an issue?

Is data on this page outdated, violates copyrights or anything else? Report the problem now and we will take corresponding actions after reviewing your request.