Article thumbnail

Changement de contexte de l'école et évolution des rapports entre les acquisitions et les apprentissages graphiques : des modifications technologiques qui transforment le travail de l'élève

By Marceline Laparra

Abstract

International audienceDans cette communication, nous cherchons à comprendre la façon dont certaines modifications, technologiques et pédagogiques, ont radicalement transformé l'apprentissage de l'écriture. Il y a un lien entre la construction de la linéarisation de la chaîne graphique, la manière d'engendrer et l'ordre d'engendrement de chacune des lettres constituant cette chaîne. Ceci implique que l'ordre dans lequel est engendré la lettre est un savoir-faire absolument déterminant pour construire cette linéarisation, notamment parce qu'il joue sur l'ergonomie de l'écriture. Dans le passé, cet apprentissage de l'ordre dans lequel est engendrée la lettre, pour l'écriture à la plume, comportait des spécificités. Il ne pouvait pas se faire avant un âge minimum eu égard à la maîtrise corporelle qu'il exige. Des contraintes tenant aux instruments utilisés : forme et matériaux de la plume, vitesse de séchage de l'encre, fragilité et prix du papier, le rendaient absolument indispensable. Le modèle graphique (cursif) utilisé pour l'apprentissage était identique au modèle utilisé socialement. Depuis, toute une série de modifications d'ordre très différent sont intervenues simultanément. D'abord, des modifications dans les outils (apparition de papier de qualité à peu de frais, instrument à bille munis d'encre à séchage rapide, non nocive et effaçable). Aussi, des modèles d'écriture différents de ceux utilisés socialement sont apparus : écriture scripte puis écriture bâton. Enfin, la présence des mêmes instruments d'écriture (outils et support) dans la famille et à l'école ont permis des acquisitions graphiques (capacité à reproduire des lettres bâton) sans aucune contrainte d'ordre ni de tenue de crayon dès l'âge de 2 à 3 ans. Actuellement, dès l'âge de 3 à 4 ans, les élèves ont construit des acquisitions graphiques ne tenant pas compte des contraintes de la linéarisation. Ces acquisitions graphiques ont fait croire que les compétences graphiques nécessaires étaient déjà-là. D'autre part, l'existence de ces acquisitions graphiques a permis de répondre à une demande sociale de maîtrise très précoce de l'écrit. Tous ces phénomènes ont interagit de manière invisible et ont entraîné la disparition de certains apprentissages, accélérant fortement ou partiellement par là-même certains processus d'entrée dans l'écrit, accélération qui a une part non négligeable dans les processus de différencitation devant l'écrit

Topics: didactique du français, différenciation, apprentissage graphique, [SHS.EDU]Humanities and Social Sciences/Education, [SHS.LANGUE]Humanities and Social Sciences/Linguistics
Publisher: HAL CCSD
Year: 2006
OAI identifier: oai:HAL:hal-00526988v1

Suggested articles


To submit an update or takedown request for this paper, please submit an Update/Correction/Removal Request.