Article thumbnail

Pour une approche interdisciplinaire et intégrée de la sécurité dans les organisations industrielles à risques : de " l'invention " d'une nouvelle approche à l'innovation

By Michèle Dupre

Abstract

International audienceInnover disent les sociologues de l'innovation, ce n'est pas inventer, c'est-à-dire " créer une nouveauté technique ou organisationnelle, concernant des biens, des services ou des dispositifs ", L'innovation va bien au-delà, elle " représente l'ensemble du processus social et économique amenant l'invention à être finalement utilisée, ou pas." (Norbert Alter, ) Les organisations industrielles à risques sont des organisations complexes qui pourtant fonctionnent en pratique, mais non sans risques. Jusqu'à présent, elles ont été abordées essentiellement d'un point de vue techniciste développé par les ingénieurs et les inspecteurs en charge de les contrôler. Les investigations des grands accidents, les travaux scientifiques dans les domaines de l'ergonomie, de la sociologie ou des sciences de gestion ainsi que les évolutions législatives ont obligé à reconsidérer ces approches trop unilatérales des dangers encourus. De nouvelles perspectives ont été ouvertes, de nouvelles approches ont alors été élaborées, mettant en avant les facteurs humains et organisationnels. Nourrie de toutes ces investigations, notre équipe cherche à développer une approche innovante de la sécurité en visant l'intégration de plusieurs points de vue sur la sécurité, considérant en effet que la complexité de ces organisations est plurielle et telle qu'elle ne peut être appréhendée par une seule discipline. Elle mêle également les approches en fonctionnement normal et les analyses post-incidentelles ou post-accidentelles pour comprendre les points aveugles que peut développer l'organisation concernée. Cette vision plurielle de l'organisation concernée permet d'éclairer comment s'élabore, se vit et évolue le système de gestion de la sécurité entendu comme la résultante des actions de l'ensemble des acteurs de l'entreprise depuis le haut de la hiérarchie jusqu'aux opérateurs. Voici le premier niveau d'innovation. La deuxième innovation consiste dans la capacité de migration de ce type d'approches vers les acteurs concernés. L'équipe travaille aux conditions de la diffusion de cette nouvelle approche auprès d'acteurs peu enclins à accepter cette innovation qui les oblige à sortir de leurs modes d'action habituels. L'innovation est alors perçue, dans l'acception retenue par Norbert Alter, comme une tension entre les actions d'une part et les formes de la vie sociale d'autre part. " La problématique d'innovation décrit la rencontre difficile entre le passé, les traditions et les règles instituées qui permettent la socialisation et le mouvement qui assure leur transformation " (Norbert Alter

Topics: industrie à risque, complexité technique, complexité organisationnelle, [SHS.SOCIO]Humanities and Social Sciences/Sociology
Publisher: HAL CCSD
Year: 2010
OAI identifier: oai:HAL:halshs-00981604v1
Download PDF:
Sorry, we are unable to provide the full text but you may find it at the following location(s):
  • https://halshs.archives-ouvert... (external link)
  • https://halshs.archives-ouvert... (external link)
  • https://halshs.archives-ouvert... (external link)
  • Suggested articles


    To submit an update or takedown request for this paper, please submit an Update/Correction/Removal Request.