Location of Repository

Les petits espaces insulaires et leurs organisations régionales

By François Taglioni

Abstract

Membres du Jury M. Louis Brigand, Professeur à l'université de Bretagne occidentale, examinateur M. Jean-Christophe Gay, Professeur à l'université Montpellier III, rapporteur M. Jean-Claude Giacottino, Professeur à l'université de Provence, examinateur M. Christian Huetz de Lemps, Professeur à l'université Paris-Sorbonne, président du jury M. Philippe Pelletier, Professeur à l'université Lyon II, rapporteur M. André-Louis Sanguin, Professeur à l'université Paris-Sorbonne, tuteur de l'HDRThe research volume entitled "Research on the small insular spaces and their regional organisation" comprises two parts. The first is centred around a dual question : what is an island ? What are its scientific specificies ? These questions have haunted a number of research scientists and others will probably continue to pose them. Three main entries have enabled us to delimit these questions. A first chapter will be engaged in the study of basic concepts which are isolation, size, insularity, insularism and islandness before positing a definition of what an island is or at least what small island spaces are. The two other chapters deal with the wider themes of fragmentation, periphericity ,dependence and vulnerability. Short of being perfectly specific to islands, these themes enable nevertheless the definition of these terms using a systemic method. The second part is more methodological and inductive. It will contribute to the reflection of what regionalisation is in general (chapter one) and on regionalisation in island milieu in particular (chapter two). The posit at the start, which should lead to the completion of an analysis on regional organisation, is that of the lack of conceptual tools and empirical evidence. One is doubly preoccupied, on the one hand by the need to draw the quintessence of our analytical descriptions of the terrain of study of regional island cooperation in the world and, on the other hand, by the need to elaborate a detailed schema (chapter III) which has a general outlook, using specific influences. The approach is both diachronic and synchronic. This schema of the regional cooperation system which we have designed is applicable to other spaces than those of islands. It presents the advantage of being able to adapt itself to various forms of regionalisation which are organised between States around continents, oceans and seas held in common. It seems today evident that the process of regional cooperation is an integral part of development and the integration of nation states into the international system. The most vulnerable of states, whether they be islands or not, like the superpowers, are all engaged in similar enterprises of economic or political development and integration. Nevertheless, it seems difficult to dictate laws or to establish norms which would regulate these regonal relations and even less international. The conclusion to this paper, in order to be qualified for Competence to supervise research (doctorate level), is a constructive proposition opening onto concrete perspectives of application of our past and future research work. It is based on the principle that the dispersion and the fragmentation on a national level of data and human resources concern small states and territories. It will focus on the possibility of setting up a Research and Study Centre of Small States in the World in order to federate research scientists as well as their documentary and financial resources.Ce mémoire d'habilitation à diriger des recherches se compose de trois volumes. Le premier est la synthèse, avec ses lignes de forces et ses faiblesses, avec ses contradictions et ses accords, de nos activités scientifiques, pédagogiques et administratives sur la période 1989-2003. Le second est un travail original de recherche dont nous produisons ici un résumé. Le troisième est un recueil de nos publications (24 articles, un ouvrage et 12 comptes rendus de lecture). Le volume de recherche intitulé "Recherches sur les petits espaces insulaires et sur leurs organisations régionales" se compose de deux parties. La première s'articule autour d'une double interrogation : qu'est-ce une île ? qu'en est-il de ses spécificités scientifiques ? Ces questions de nombreux chercheurs se les sont posées et d'autres après eux les aborderont sans doute encore. Trois entrées principales nous ont permis de cerner ces questions. Un premier chapitre s'attelle à retravailler les concepts de base que sont l'isolement, la taille, l'insularité, l'insularisme et l'îléité pour déboucher sur une définition possible de l'île ou tout au moins des petits espaces insulaires. Les deux autres chapitres s'articulent autour des grands thèmes de la fragmentation, de la périphéricité, de la dépendance et de la vulnérabilité. À défaut d'êtres parfaitement spécifiques aux îles, ces thèmes permettent néanmoins de les qualifier en adoptant une démarche systémique. La deuxième partie est davantage méthodologique et inductive que la première. Elle contribue à une réflexion sur la régionalisation en général (chapitre I) et sur la régionalisation en milieu insulaire en particulier (chapitre II). Le constat de départ, pour mener à bien une analyse des organisations régionales, est celui d'une carence d'outils conceptuels et des lacunes empiriques. La préoccupation est double, d'une part tirer une quintessence de nos descriptions analytiques de terrain de l'étude de la coopération régionale insulaire dans le monde et, d'autre part, élaborer un schéma explicatif (chapitre III) ayant une portée générale à partir des influences particulières rencontrées. L'approche est aussi bien diachronique que synchronique. Le schéma du système de coopération régionale que nous avons conçu est applicable à d'autres espaces que ceux qui sont insulaires. Il présente l'avantage de s'adapter aux diverses formes de régionalisation qui s'organisent entre États d'un même ensemble continental ou autour des océans et des mers. Il est aujourd'hui évident que les processus de coopération régionale sont une composante majeure du développement et de l'intégration des États-nations au système international. Les États les plus vulnérables, qu'ils soient ou non insulaires, comme les superpuissances, sont tous engagés dans des entreprises similaires d'approfondissement et d'intégration économique ou politique. Néanmoins, il semble difficile de dicter des lois et d'établir des normes qui régiraient les relations régionales et a fortiori internationales. La conclusion de ce travail d'habilitation à diriger des recherches est une proposition constructive ouvrant sur des perspectives concrètes d'application de nos recherches passées et à venir. Elle se fonde sur le constat de la dispersion et la fragmentation au plan national des données et des ressources humaines concernant les petits États et territoires. Il s'agirait donc de créer un Centre d'études et de recherche sur les petits États dans le monde (CÉRPÉM) pour fédérer les chercheurs, les ressources documentaires et financières

Topics: islands, insularity, ileity, insularism, periphericity, vulnerability, dependence, regionalism, typology of regional cooperation, Islands of the Caribbean, the South West Indian ocean, the Mediterranean and the Pacific, îles, insularité, îléité, insularisme, fragmentation, périphéricité, vulnérabilité, dépendance, régionalisation, typologie des coopérations régionales, îles de la Caraïbe, du Sud-Ouest de l'océan Indien, de la Méditerranée, du Pacifique., [ SHS.GEO ] Humanities and Social Sciences/Geography, [ SHS.SCIPO ] Humanities and Social Sciences/Political science
Publisher: HAL CCSD
Year: 2003
OAI identifier: oai:HAL:tel-00006995v3
Provided by: Hal-Diderot

Suggested articles

Preview


To submit an update or takedown request for this paper, please submit an Update/Correction/Removal Request.