Skip to main content
Article thumbnail
Location of Repository

La présence du français en Arabie : les revues culturelles saoudiennes

By Ali Almalki

Abstract

This thesis is about the francophone reality in Saudi Arabia. It starts by reviewing the relationship between the two countries from the French campaign in Egypt and Syria until today. These relationships were enriched by the stories of French travelers. The influence of historical facts on the Francophone reality and on the teaching of French is thus highlighted, as well as the representation of France and its language in the writings of the Kingdom and in Saudi opinion. Furthermore, this research details the specifics of the Saudi cultural environment ranging from censorship to the literary elite as well as the struggle for modernity. This first approach demonstrates that the presence of the French language in the Kingdom was largely due to political events. Following this, we focus on Saudi cultural journals. Five of these journals were chosen for their spatial and temporal coverage: al-Manhal, Qãfilat al-zayt, al-Maǧalla al-ʿarabiyya, Qawāfil and Nawāfiḏ. Al-Manhal and al-Maǧalla al-ʿarabiyya were particularly open from their inception to French classical Literature, while Qãfilat al-Zayt focused more on English literature. Qawāfil and Nawāfiḏ, being more recent, published some contemporary texts. This thesis concludes with a critical analysis of the translation of two French texts published in Saudi journals: Lamartine’s poem Le Lac and Marguerite Yourcenar’s short story La fin de Marko Kraliévitch in which the influence of Saudi cultural specificities on the choices in how to translate the texts is analyzed.Cette étude s’intéresse à la présence du fait francophone en Arabie saoudite. Elle débute par un retour sur les relations entre les deux pays à partir de la campagne d’Égypte jusqu’à nos jours. Ces relations furent enrichies par les récits des voyageurs français. L’influence des faits historiques sur le fait francophone et sur l’enseignement du français est ainsi mise en valeur, ainsi que la représentation de la France et de sa langue dans les écrits du Royaume et dans l’opinion des Saoudiens. Cette thèse détaille également les spécificités du milieu culturel saoudien qui vont de la censure aux élites littéraires et au combat pour la modernité. Cette première approche démontre que la présence du français au Royaume fut tributaire d’événements essentiellement politiques. L’intérêt s’est ensuite porté aux revues culturelles saoudiennes. Cinq de ces revues ont été choisies pour leurs couvertures spatiales et temporelles : al-Manhal, Qãfilat al-zayt, al-Maǧalla al-ʿarabiyya, Qawāfil et Nawāfiḏ. Les deux revues al-Manhal et al-Maǧalla al-ʿarabiyya ont été particulièrement attentives à leurs débuts à la littérature française classique, alors que la revue Qãfilat al-zayt portait davantage attention à la littérature d’expression anglaise. Qawāfil et Nawāfiḏ, plus récentes, publièrent en conséquence des textes parfois contemporains. Cette thèse se conclut par une analyse critique de la traduction de deux textes français publiés dans les revues saoudiennes : le poème Le Lac de Lamartine et la nouvelle La fin de Marko Kraliévitch de Marguerite Yourcenar, où l’influence des spécificités culturelles saoudiennes sur les choix en traductologie est analysée

Topics: French literature, Saudi journal, Press, Littérature française, Revue saoudienne, Presse, [ SHS.LITT ] Humanities and Social Sciences/Literature
Publisher: HAL CCSD
Year: 2015
OAI identifier: oai:HAL:tel-01373728v1
Provided by: Thèses en Ligne

Suggested articles


To submit an update or takedown request for this paper, please submit an Update/Correction/Removal Request.