Location of Repository

Caractérisation de déterminants moléculaires du pouvoir pathogène d'#Ehrlichia ruminantium# : rôle du système de sécrétion de type IV et des protéines de la membrane externe

By Amal Moumène

Abstract

Identifier les déterminants moléculaires des bactéries pathogènes et comprendre comment ils sont régulés pour permettre l'adaptation à l'environnement et à l'hôte est crucial pour imaginer des méthodes de contrôle innovantes et proposer des alternatives thérapeutiques. Ehrlichia ruminantium est une bactérie intracellulaire obligatoire de la famille des Anaplasmataceae, vectorisée par les tiques du genre Amblyomma et causant la cowdriose, une maladie fatale des ruminants. Dans le cadre de cette thèse, nous avons caractérisé certains déterminants du pouvoir pathogène d'E. ruminantium selon trois niveaux de résolution différents. Une approche globale sans a priori, nous a tout d'abord permis de déterminer le protéome de la membrane externe de la forme infectieuse d'E. ruminantium. Cette étude nous a permis d'avoir une meilleure vision de l'architecture de la membrane externe qui constitue la première interface d'échanges entre la bactérie et sa cellule hôte. Ensuite, nous avons montré la fonction d'ErxR comme régulateur central du système de sécrétion de type IV (SST4) et de la famille multigénique map1 en permettant d'intégrer les signaux environnementaux que sont la carence en fer et l'acidité du milieu. En outre, ce travail a permis d'établir pour la première fois le lien entre les protéines Map1 de la membrane externe et le SST4 et suggère donc qu'elles puissent avoir un rôle direct dans la virulence. Enfin, une analyse in silico utilisant le logiciel S4TE a conduit à la caractérisation d'Erip1, le premier effecteur du SST4 d'E. ruminantium. Cet effecteur, phosphorylé sur les tyrosines et injecté dans le noyau de la cellule hôte, ne présente aucune homologie dans les bases de données et pourrait donc représenter une nouvelle famille de nucléomodulines. La recherche d'éventuels partenaires protéiques et l'identification des cibles intracellulaires de cet effecteur permettront de mieux comprendre comment E. ruminantium manipule la cellule hôte à son profit. Enfin, la caractérisation des voies de signalisation ciblées par Erip1 sera riche d'enseignements sur la réponse cellulaire à l'infection par E. ruminantium. (Résumé d'auteur

Topics: L73 - Maladies des animaux
Publisher: UAG
Year: 2015
OAI identifier: oai:agritrop.cirad.fr:575509
Provided by: Agritrop

Suggested articles

Preview


To submit an update or takedown request for this paper, please submit an Update/Correction/Removal Request.