Location of Repository

Caractéristiques sociodémographiques des personnes qui se sont suicidées à Durban, en Afrique du Sud: 2006–2007

By Soornarain S. Naidoo and Lourens Schlebusch

Abstract

<p><strong>Présentation:</strong> Le comportement suicidaire est l’un des principaux facteurs contribuant à la charge mondiale de morbidité et varie dans une large mesure d’un pays à l’autre. L’Afrique du Sud enregistre l’un des taux de suicide les plus élevés du monde, les tendances récentes révélant une hausse dérangeante, notamment chez les plus jeunes, toutes races confondues.</p><p><strong>Objectif:</strong> Cette étude a consisté en l’analyse des caractéristiques sociodémographiques et des tendances associées aux suicides enregistrés à Durban, en Afrique du Sud, au cours de la période 2006-2007.</p><p><strong>Méthode:</strong> Une analyse rétrospective des décès par suicide (en 2006-2007), recensés par le biais des rapports d’autopsie dans les trois morgues publiques de Durban, a été réalisée.</p><p><strong>Résultats:</strong> Le nombre total de suicides à Durban a augmenté de 6.68 % entre 2006 et 2007. Le suicide était en moyenne la cause de 8.8 % des décès de causes non naturelle au cours de l’année concernée par l’étude. Les taux de suicide généraux de 14.53 (2006) et 15.53 (2007) pour 100 000 personnes sont comparables avec les chiffres enregistrés dans le pays et dans le monde. Les personnes qui s’étaient suicidées étaient célibataires et sans emploi, de sexe masculin et appartenaient à la tranche d’âge des plus jeunes. Le plus grand nombre de suicides par an a été enregistré chez des individus d’origine africaine, suivi par des individus d’origine indienne, européenne et métisse. La mort par pendaison était la méthode privilégiée par la majorité des victimes, suivie par l’ingestion de substances toxiques, les armes à feu et les sauts.</p><p><strong>Conclusions:</strong> Les conclusions révèlent un taux de suicide particulièrement élevé chez les jeunes des différents groupes de population à Durban. Les principales méthodes utilisées pourraient être justifiées par leur facilité d’accès. Les tendances révélées par ce rapport pourraient s’aggraver en l’absence d’intervention de santé publique rapide et décisive et de programme communautaire cohésif accompagné d’un réseau d’entraide pluridisciplinaire.</p

Topics: suicides, Durban, South Africa, Medicine, R, Public aspects of medicine, RA1-1270
Publisher: AOSIS
Year: 2014
DOI identifier: 10.4102/phcfm.v6i1.568
OAI identifier: oai:doaj.org/article:8cc68bf61e564cb395af45e639a360f7
Journal:
Download PDF:
Sorry, we are unable to provide the full text but you may find it at the following location(s):
  • https://doaj.org/toc/2071-2936 (external link)
  • https://doaj.org/toc/2071-2928 (external link)
  • https://doaj.org/article/8cc68... (external link)
  • http://www.phcfm.org/index.php... (external link)
  • Suggested articles


    To submit an update or takedown request for this paper, please submit an Update/Correction/Removal Request.