Article thumbnail

"Les orphelins de la forêt" : influence de l'agriculture itinérante sur brûlis des Ntumu et des pratiques agricoles associées sur la dynamique forestière du sud Cameroun

By Stéphanie M. Carrière

Abstract

Le système de production des Ntumu allie la prédation à l'agriculture sur brûlis. Sa pérennité est basée sur la reconstitution d'une végétation ligneuse diversifiée durant la jachère. La régénération est liée au temps de jachère et aux pratiques agricoles. J'ai étudié l'influence des pratiques agricoles ancestrales des Ntumu sur le couvert forestier à différentes échelles d'espace et de temps. Les Ntumu pratiquent l'abattage sélectif. Leurs motivations à protéger certains arbres lors des défrichements - appelés "orphelins de la forêt" - sont d'ordre social, culturel et agronomique. Le recru végétal dans les jachères est favorisé sous ces arbres isolés : (1) le nombre et la diversité des graines apportées sont nettement augmentés ; (2) les conditions physico-chimiques favorisent la croissance de plantes ligneuses par rapport aux plantes pionnières herbacées. A l'échelle du champ donc, cette pratique accélère la régénération forestière. A l'échelle du terroir, la gestion foncière coutumière induit une mosaïque de champs, jachères et forêt, produisant une hétérogénéité spatiale favorable à la diversité floristique et faunistique. La proximité des différentes composantes facilite davantage les flux d'animaux et de graines de la forêt vers les jachères. A l'échelle du paysage donc, les pratiques agricoles favorisent le maintien d'un couvert forestier diversifié. En sélectionnant systématiquement certaines essences lors des défrichements les agriculteurs ont orienté au fil des siècles la composition spécifique des forêts. Grâce à ces pratiques, les nouveaux défrichements se font majoritairement sur jachère, et pas sur forêt primaire. Ainsi, les rotations agricoles fonctionnent quasiment en vases-clos dans l'agro-écosystème. Cette étude conclue que les pratiques agricoles traditionnelles des Ntumu participent à la dynamique de la forêt, dont leur subsistance dépend entièrement. (Résumé d'auteur

Topics: AGRICULTURE TRADITIONNELLE, PRATIQUE CULTURALE, BRULIS, JACHERE, AGROSYSTEME, MILIEU NATUREL, SYSTEME DE CULTURE, ROTATION DES CULTURES, CALENDRIER AGRICOLE, ARACHIDE, CULTURE VIVRIERE, AGROFORESTERIE, FORET, ARBRE FORESTIER, COUVERT VEGETAL, DEFRICHEMENT, SELECTION, REGENERATION, PAYSAGES VEGETAUX, BIODIVERSITE, CONSERVATION DE LA NATURE, TERROIR, SOCIETE TRADITIONNELLE, ORGANISATION SOCIALE, GESTION DE L'ENVIRONNEMENT
Publisher: USTL
Year: 1999
OAI identifier: oai:ird.fr:fdi:010020958

Suggested articles


To submit an update or takedown request for this paper, please submit an Update/Correction/Removal Request.