Skip to main content
Article thumbnail
Location of Repository

L’EFFET, C’EST MOI: Marguerite Yourcenar lectrice de Nietzsche

By May Chehab

Abstract

La déconstruction nietzschéenne de la philosophie du sujet traverse toute l’œuvre de Marguerite Yourcenar : par un doute constant quant à la validité philosophique de la tradition occidentale du ‘moi’ ; par la conviction que le ‘je’ est un fait de langage et l’une des grandes erreurs de l’entendement intellectualiste face à l’intuitionnisme des philosophies orientales ; par la substitution d’une constellation du sujet à la place du royaume de l’unique. Naître à soi n’est plus soumission religieuse mais exigence personnelle d’élévation morale, dont l’accomplissement nécessite que l’on acquiesce à son destin, ceci constituant la seule liberté accessible au genre humain. À la transcendance chrétienne vient se substituer une immanence esthétique qui donne forme au projet yourcenarien de connaissance de soi

Topics: litterature francaise, Yourcenar, Nietzsche, philosophie, intertextualité
Year: 2008
OAI identifier: oai:dspace.library.uu.nl:1874/37276
Download PDF:
Sorry, we are unable to provide the full text but you may find it at the following location(s):
  • http://dspace.library.uu.nl:80... (external link)
  • Suggested articles


    To submit an update or takedown request for this paper, please submit an Update/Correction/Removal Request.