Article thumbnail

Trop proches pour ne pas être différents. Profils de l'insécurité linguistique dans la Communauté française de Belgique.

By Michel Francard

Abstract

Cette contribution se fonde sur les conclusions de travaux antérieurs relatifs au sentiment d'insécurité linguistique en Belgique francophone, lesquels ont dégagé quatre traits récurrents : (i) la sujétion linguistique par rapport à la France; (ii) l'auto-dépréciation des pratiques linguistiques; (iii) le recours à des stratégies de compensation au sein d'un double marché linguistique; (iv) le pessimisme des "clercs" face à l'avenir du français. Ces traits sont explicités sur la base d’extraits du courrier des lecteurs du journal bruxellois Le Soir, recueillis durant les mois de juillet à octobre 1993. Il ressort de ce corpus que les francophones wallons et bruxellois oscillent entre deux tendances contradictoires: l'une est celle qui nie toute différence entre le français "d'ici" et le français "de Paris", en refusant purement et simplement de la reconnaître ou en la stigmatisant ; l'autre est celle qui hypertrophie cette différence, en grossissant artificiellement son importance dans l'inventaire des faits linguistiques ou dans les représentations linguistiques

Topics: Norme linguistique - représentations linguistiques - français - Belgique, 5322, P1
Publisher: Institut de linguistique
Year: 1993
OAI identifier: oai:dial.uclouvain.be:boreal:75299
Provided by: DIAL UCLouvain
Download PDF:
Sorry, we are unable to provide the full text but you may find it at the following location(s):
  • http://hdl.handle.net/2078.1/7... (external link)

  • To submit an update or takedown request for this paper, please submit an Update/Correction/Removal Request.

    Suggested articles