Article thumbnail

Inventaire Minier du département de la Guyane: le prospect aurifère de Montagne Française

By Jean-Luc Nagel, Eric Degay, Régis Doucelance and Pierre Maurizot

Abstract

La région de Montagne Française, située en bordure du Maroni au niveau du parallèle 4° 30' Nord, a fait l'objet de plusieurs prospections pour diverses substances et à différentes époques : 1960, 1977 et plus récemment de 1992 à 1995.En 1960, le BRGM, prospectant la bauxite dans la région de Montagne Française, a découvert des indices aurifères alluviaux (en dehors de la présente zone Inventaire). Les résultats, jugés encourageants, n'ont pas pour autant donné lieu à des développements ultérieurs.En 1977, l'Inventaire Minier, sur la base des interprétations des données aéromagnétiques de 1974-75, réalise une grille de prospection à maille large (GU04) pour recherche d'or et de métaux de base. Quelques indices métalliques peu importants furent effectivement trouvés. Ils sont tous situés en dehors de la surface du prospect (au Sud et au Nord Est).En 1992, c'est le Sillon Nord Guyanais (SNG) qui matérialise les nouveaux espoirs de découverte aurifère dans le Nord du département. L'inventaire porta donc son effort d'exploration dans cette partie ouest du SNG où des orpaillages étaient signalés. Le contact Orapu/substratum Paramaca-granodiorite fit l'objet d'une reconnaissance géochimique et géologique en plusieurs phases conduisant à la découverte, sur les flancs nord et ouest de Montagne Française, de deux ensembles d'anomalies aurifères distinctes :- une anomalie centrale , relativement homogène (valeurs en sol comprises entre 200 et 1000 ppb Au), qui couvre une surface de 1200 x 1400 m sur le flanc ouest du relief, sur des dépôts conglomératiques de l'Orapu au contact avec les volcanites du Paramaca. Un second facteur de concentration participe sans doute à la minéralisation aurifère ; il pourrait prendre la forme d'une fracturation transverse et/ou d'un phénomène hydrothermal siliceux.- un faisceau d'anomalies aurifères étroit et continu, qui prolonge l'anomalie précédente en direction N30°. Il recoupe tout un ensemble de points à bonnes teneurs en sol (de 200 à 700 ppb Au). Ce couloir se superpose au contact tectonique bréchique entre les formations détritiques de l'Orapu à l'Est et un massif de granodiorite à l'Ouest, Ceci, il faut le noter, en l'absence de volcano-sédimentaire Paramaca (une nouveauté !). La bande anomale s'allonge sur plus de 4 km et reste ouverte vers le Nord en direction des indices d'Espérance.Les enracinements de ces anomalies n'ont pas été contrôlés, mais nous considérons que, compte tenu du contexte géologique très favorable. Montagne Française représente un sujet de première priorité, justifiant des travaux complémentaires

Topics: [SDU.STU.AG]Sciences of the Universe [physics]/Earth Sciences/Applied geology
Publisher: HAL CCSD
Year: 1995
OAI identifier: oai:HAL:hal-02919824v1
Download PDF:
Sorry, we are unable to provide the full text but you may find it at the following location(s):
  • https://hal.uca.fr/hal-0291982... (external link)
  • https://hal.uca.fr/hal-0291982... (external link)
  • https://hal.uca.fr/hal-0291982... (external link)
  • Suggested articles


    To submit an update or takedown request for this paper, please submit an Update/Correction/Removal Request.