Article thumbnail

Les gisements d'argiles de la région de Marrakech, Maroc

By Hicham El Boudour El Idrissi, Lahcen Daoudi and Nathalie Fagel

Abstract

L'argile est une matière première abondante à la surface de la Terre. En raison de ces propriétés physico-chimiques, elle possède une grande variété d'utilisations. Le Maroc est l'un des plus grands consommateurs au monde d'argiles, cependant, le domaine majoritaire d’utilisation d’argiles est celui de la céramique. Dans la région de Marrakech, les argiles sont surtout utilisées dans les domaines de basse classe tels que la céramique traditionnelle et la poterie. Jusqu’à présent très peu d’études sont effectués pour valoriser ces argiles. C’est dans cet objectif que s’inscrit l’étude que nous menons sur les argiles du Haut Atlas de Marrakech ; le présent travail a pour objectif de dresser un inventaire des principaux gisements d’argiles de cette région. Les séries du Primaire (en particulier le Viséen) de la région de Marrakech ne sont pas assez altérées pour exploiter les argiles, tel est le cas de la région de Benhmed qui approvisionne les usines céramiques de la région de Settat. Dans les formations triasiques, malgré l'épaisseur et l'apparence argileuse des séries, seuls quelques gisements d'argiles y sont exploités pour la poterie. Les faciès triasiques, riches en illite, sont en effet silteux et assez pauvres en argiles à l'exception de quelques niveaux très minces. Ces argiles sont utilisées au niveau d’Ourika pour la fabrication d’ustensiles rustiques, pots de terre et objets ornementaux. Ces argiles peuvent également constituées des matières premières pour l’élaboration de briques et de substrats pour le revêtement des murs et des sols. Les argiles des formations jurassiques et crétacées sont assez riches en carbonates, ce qui ne convient pas à leur utilisation dans l’industrie céramique. Les séries du Paléocène et de l’Eocène de toute la région sont riches en argiles fibreuses non exploitées, surtout la palygorskite (argile avec de grandes propriétés physiques), ce qui donne des perspective d’utilisation dans des différents domaines industriels. Le Mioplicoène largement développé au pied du Haut Atlas est surtout connu par sa richesse en smectite, plus particulièrement dans la région de Tassaout. En ce qui concerne les séries quaternaires, certains niveaux d’alluvions sont exploités dans la région pour l’industrie céramique (site potier de Tamsloht, Briqueterie Menara,…). Dans la région de Bouchane, le sol quaternaire est considéré comme la seule source d’argiles et d’ustensiles dans cette zone. Enfin des dépôts actuels sont également exploités (limons des oueds Tensift et N’fis, canal la Rocade) pour la fabrication de briques de murailles ou additionnés à d’autres argiles pour augmenter la consistance des pâtes céramiques

Topics: Gisement d'argiles, Marrakech, Physical, chemical, mathematical & earth Sciences :: Earth sciences & physical geography, Physique, chimie, mathématiques & sciences de la terre :: Sciences de la terre & géographie physique
Year: 2013
OAI identifier: oai:orbi.ulg.ac.be:2268/167587
Download PDF:
Sorry, we are unable to provide the full text but you may find it at the following location(s):
  • https://orbi.uliege.be/handle/... (external link)
  • Suggested articles


    To submit an update or takedown request for this paper, please submit an Update/Correction/Removal Request.